Ecoutez Radio Sputnik
    DNA

    Pourquoi notre ADN perd ses racines néandertaliennes

    © Flickr/ University of Michigan School of Natural Resources & Environment
    Lu dans la presse
    URL courte
    RIA Novosti
    4213

    Les segments de notre ADN qui correspondent à l'homme de Néandertal disparaissent progressivement sous l'effet de la sélection naturelle: une seconde "extinction" attend donc Néandertal, écrit mercredi le site d'information RIA Science.

    « Nous avons constaté une sélection naturelle faible mais négative et généralisée touchant les gènes du Néandertalien. Notre population a toujours été plus nombreuse que les Néandertaliens et grâce à cela notre espèce se débarrasse plus rapidement des variations génétiques nuisibles que nos "cousins", ce qui provoque un nettoyage du génome. Ce processus simple explique pourquoi nos gènes néandertaliens ont pris cette forme dans notre génome aujourd'hui », a déclaré Graham Coop de l'université de Californie à Davis.

    La « résurrection » et le décryptage du génome des Néandertaliens, réalisés par Svante Pääbo et son équipe en 2009, ont révélé que l'homme de Néandertal avait été en contact avec nos ancêtres et avait laissé dans notre ADN environ 2 à 4 % de ses gènes. Comme l'ont montré les recherches qui ont suivi, une partie de ces gènes a permis à l'homme de Cro-Magnon de s'adapter à la vie dans le Nord en lui offrant une puissante immunité et d'autres caractéristiques utiles.

    Une telle « extinction » des gènes néandertalien est probablement due au fait que dans l'ensemble, ils avaient un impact négatif sur la « santé » de la population humaine et entraînaient la défaite de leurs porteurs dans la course de l'évolution. Ce constat renforce également la théorie d'une extinction des Néandertaliens et explique pourquoi les hommes d'aujourd'hui ne conservent que des traces mineures de leur ADN.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Lire aussi:

    Un ADN inconnu découvert dans les îles du Pacifique
    Danse ton doctorat: un Russe explique comment marchent les ribosomes et gagne le concours
    Ce bison de Higgs qui fascine les scientifiques
    Des chercheurs reproduisent le visage d’un guerrier mort il y a 3500 ans
    Tags:
    humanité, ADN
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik