Ecoutez Radio Sputnik
    Un squelette étrusque retrouvé enchaîné en Italie

    Un squelette étrusque retrouvé enchaîné en Italie

    © capture d'écran: YouTube
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    392
    S'abonner

    Un squelette ferré a été retrouvé dans un cimetière étrusque pendant des fouilles archéologiques en Toscane, en Italie.

    Nécropole de Falyron
    © REUTERS / Alkis Konstantinidis
    La trouvaille a été faite dans le hameau de Populonia (commune de Piombino) où se trouvait une colonie étrusque il y a plus de 2 000 ans. Les archéologues n'avaient encore jamais découvert de tombes étrusques avec des ossements ferrés: ici, le squelette avait des fers aux pieds et un anneau de fer au cou. Les experts supposent qu'ils pouvaient être reliés par une corde qui n'a pas résisté à l'épreuve du temps.

    Selon le professeur Giorgio Baratti de l'université de Milan, la tombe date d'environ 2 500 ans et les ossements appartiennent à un homme âgé entre 20 et 30 ans, probablement un esclave. Selon une autre version, c'était un homme libre qui a été ferré pour une incartade. Une tache sombre a été découverte sous sa nuque, ce qui indique que l'anneau autour de son cou a longtemps été retenu par un bloc de bois.

    Les ossements ont été envoyés au laboratoire pour analyse. Les chercheurs comptent effectuer une analyse ADN qui permettra d'établir non seulement la cause de la mort, mais également la civilisation à laquelle appartenait le défunt.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Lire aussi:

    Il y a 3.000 ans du cannabis et des psilocybines ont été utilisés pour opérer le crâne
    Le crâne d’une "étrangère" retrouvé à Teotihuacan
    Le désert africain conserve depuis 800.000 ans une trace de l'ancêtre de l'homme
    La Chine dévoile ses plus importantes découvertes archéologiques de 2015
    Tags:
    archéologues, squelette, fouilles, archéologie, Toscane, Italie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik