Ecoutez Radio Sputnik
    Le Beaujolais nouveau

    La fête du Beaujolais nouveau, un attrape-gogo

    © Flickr / by longhorndave
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    12191
    S'abonner

    Fêter le Beaujolais nouveau n'est rien de plus qu'un grand coup marketing. Le Beaujolais nouveau est un vin rouge fabriqué dans la région historique du Beaujolais (entre la région Rhône-Alpes et la Bourgogne) à partir du cépage gamay.

    Il se distingue de ses homologues de cave par sa consommation immédiatement après la fermentation, c'est-à-dire exactement un mois et demi après la vendange.

    Pour ne pas compter à chaque fois le nombre de semaines écoulées et fixer une date pour la fête, il a été décidé en 1985 de célébrer le nouveau millésime chaque troisième jeudi de novembre — date désormais emblématique pour tous les amateurs de Beaujolais nouveau.

    Cette année, ce sera le 17 novembre 2016 que la nouvelle cuvée sera fêtée, et bue.

    Les goûts et les couleurs

    Un proverbe français dit: « Le Bourgogne est pour les rois, le Bordeaux est pour les nobles, le champagne est pour les duchesses ». Le Beaujolais nouveau, bien qu'il soit en partie bourguignon, ne sera certainement pas apprécié par tous les rois… Les plus optimistes affirment que ce vin est vif et audacieux. Les réalistes rappellent son goût amer et sa teneur en alcool de 11-11,5 %. Les pessimistes se plaignent de l'absence de saveur et de concentration.

    Les inconvénients de la production

    Le Beaujolais nouveau reste un vin de qualité très moyenne ( notamment en comparaison avec les Bourgogne et les Bordeaux ). De plus, il se conserve mal. La fête a donc un objectif bien précis: elle permet de consommer une grande partie de la production dès la première occasion. Les viticulteurs avaient même commencé, à une époque, à payer les agences touristiques pour faire venir des touristes à la « Fête du jeune vin ».

    Les lacunes gustatives sont camouflées par l'abondance de concours et de hors-d'œuvre originaux. Des guides spéciaux sont édités pour la fête afin de recommander les établissements où le vin est consommé dans une ambiance particulièrement joyeuse.

    Une escroquerie

    Alexandre Militski, rédacteur en chef et éditeur du site Grozdi.ru, pense que l'importance de la fête est très exagérée:

    « Les agents de marketing français sont très bons. Ils ont poussé tout le monde à boire chaque année un jeune vin sans aucune originalité, tout en payant le prix fort pour chaque bouteille par rapport au prix réel que vaut le vin d'une telle qualité, se référant à une « ancienne tradition » qu'ils ont eux-mêmes inventée il y a quelques années — c'est génial. Mais pour un consommateur de vin qui s'y connaît un minimum, cette « fête » est la même escroquerie que la proposition de payer un million pour un tambour de Stradivarius. »

    L'experte du club vinicole InWine Club, Ekaterina Zakharova, est formelle:

    « Je ne considère pas la fête du Beaujolais nouveau comme une arnaque mais je n'y vois rien de bon. Le Beaujolais nouveau est un vin rouge maigre, fruité, léger et primitif, qui n'est pas destiné à une longue conservation. A cause de la légèreté du vin et de sa similitude avec une boisson fruitée les consommateurs peu expérimentés boivent trop de Beaujolais nouveau, risquant une intoxication et une forte gueule de bois. »

    Selon Ekaterina Zakharova, les Français ne plaisantent pas toujours de manière positive sur cette fête, ce que l'on peut constater dans certaines attaques sans équivoque sur internet.

    « Bien sûr, nul ne force les autres à boire ce vin mais les technologies de marketing lancées avec succès s'arrêtent rarement. Ainsi, les producteurs intéressent financièrement les importateurs, les importateurs intéressent les restaurateurs et les boutiques de vin, et ces derniers les consommateurs. »

    Comme l'explique l'experte vinicole, ce vin d'assez basse qualité ne vaut pas son prix et tout le brouhaha qui se forme autour de lui chaque année.

    « Ces dix dernières années, dans le monde professionnel il est devenu démodé et même honteux non seulement de consommer, mais également de vendre du Beaujolais nouveau. Je comprends cette position, je la respecte et la soutiens. »

    Pour terminer, Ekaterina Zakharova fait remarquer que techniquement la zone Beaujolais empiète sur la Bourgogne mais que c'est la réputation négative du Beaujolais nouveau qui porte significativement atteinte à l'image des autres vins du Beaujolais et au cépage gamay. Selon elle, il est assez difficile de convaincre un consommateur qui a goûté un jour du Beaujolais nouveau que le Beaujolais tout court ou le Beaujolais de certains villages, qui plus est des vignes connues, peut être très différent dans son style: plus rigoureux, plus tannique et plus élégant.

    « Il existe des vins Beaujolais sérieux qui ont du caractère, de l'individualité et du potentiel pour la conservation. C'est vers ces vins que je conseillerais de se tourner en premier lieu », conclut l'experte.

    Le Noël des vignerons

    « Quand cette appellation se développait au début des années 2000, bien sûr la fête du jeune vin suscitait beaucoup d'intérêt — les gens venaient à la dégustation, nous choisissions un vainqueur… Puis la crise est arrivée et aujourd'hui le Beaujolais nouveau coûte exagérément cher. Sachant que chaque année nous élisons un vainqueur et qu'il s'agit toujours de mêmes: Georges Duboeuf et Albert Bichot. Cela devient lassant. Progressivement nous avons remplacé la dégustation du Beaujolais nouveau par le Cru Beaujolais — des vins plus fins avec un meilleur potentiel », explique Tatiana Avdeeva, responsable du réseau vinicole de Saint-Pétersbourg Vinogratsia.

    Comme le reconnaît l'experte, cette année sa vinothèque pour la fête ne contiendra pas de Beaujolais nouveau en tant que tel.

    « Le Beaujolais nouveau est une sorte de Noël, de point de repère des vignerons. Je ne rabaisse en aucun cas le travail des vignerons — il est immense. Mais les conditions sont dictées par la demande de consommation car à côté du Beaujolais nouveau on peut très bien acheter un vin italien des Pouilles ou de Sicile. »

    Le prix du vin en question est un sujet à part. Selon l'experte, l'addition pour un dîner avec un Beaujolais nouveau est exagérée.
    « S'il s'agit d'un restaurant où les gens prennent un vin pour accompagner leur plat, on peut encore le concevoir mais les vinothèques ont beaucoup de mal à survivre en temps de crise, c'est pourquoi peu prennent un vin populaire pendant seulement une semaine. Cela irait encore si ce vin valait près de 350 roubles ( 5 euros ), mais tout devient de plus en plus cher actuellement et 800 roubles ( 11,50 euros ), c'est trop.

    Le Beaujolais à la conquête de Moscou

    Alexandre Vorontsov, directeur de la boutique de vin My Wine, explique qu'en dépit des arguments contre l'écho exagéré donné au Beaujolais nouveau, la fête du jeune vin en Russie est une excellente occasion de s'amuser, même si elle n'est pas encore aussi populaire qu'en Europe.

    « Toutefois, l'intérêt ne fait que grandir chaque année. En particulier, c'est dû au fait que de nombreux établissements et boutiques de vin accordent à cette fête une attention particulière. Par exemple, nous achetons spécialement du Beaujolais nouveau chaque troisième jeudi de novembre chaque année. Nous organisons des dégustations explicatives pour parler avec les invités de l'histoire de la fête, des particularités de production du Beaujolais et partageons nos impressions sur les qualités gustatives de ce jeune vin. »

    Alexandre Vorontsov reconnaît que le Beaujolais n'est tout de même pas un grand vin.

    « Cependant, la fête du jeune vin Beaujolais est une excellente occasion de passer du bon temps entre amis. »

    Lire aussi:

    L'Egypte, une puissance viticole de l'avenir?
    Les vins criméens défient la France et partent à la conquête du marché chinois
    Une source inépuisable de vin bientôt découverte!
    Le vin pour chats bientôt dans votre supermarché
    Tags:
    vin, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik