Ecoutez Radio Sputnik
    Le message annuel de Vladimir Poutine à l'Assemblée fédérale

    Message de Vladimir Poutine: ses déclarations les plus marquantes

    © REUTERS/ Ilya Naymushin
    Lu dans la presse
    URL courte
    Lenta.ru
    Message annuel de Vladimir Poutine à l'Assemblée fédérale (2016) (9)
    92020441

    Le président russe Vladimir Poutine a tenu son discours annuel devant l'Assemblée fédérale. Après avoir remercié les citoyens du pays, il a mis en garde ceux qui se croyaient "plus intelligents que les autres". Morceaux choisis.

    Sur l'union des Russes

    "Les citoyens se sont unis et nous le voyons — il faut les en remercier — autour des valeurs patriotiques non pas parce que tout les satisfait. Non, les difficultés et les problèmes ne manquent pas aujourd'hui. Mais il y a une compréhension des causes et surtout la conviction qu'ensemble nous surmonterons ces problèmes. La disposition à travailler au profit de la Russie, la préoccupation cordiale et sincère pour le pays sont à la base de cette union."

    Sur les particularités de notre culture

    "Mensonges et injustices sont perçus très douloureusement — c'est la particularité de notre culture. La société rejette fermement l'arrogance, l'impolitesse, l'orgueil et l'égoïsme d'où qu'ils viennent et apprécie de plus en plus les qualités comme la responsabilité, la haute moralité, la préoccupation pour les intérêts sociaux, la disposition à écouter les autres et à respecter leur avis."

    Sur le non-respect des traditions

    "Cela ne signifie pas qu'en jonglant avec de belles paroles et sous couvert de discussions sur la liberté il est possible d'offenser les sentiments d'autres personnes et les traditions nationales. Si quelqu'un s'estime plus avancé, plus intelligent — si c'est votre cas — alors respectez les autres, après tout c'est naturel…

    Bien sûr, je trouve tout aussi injuste la réaction agressive que cette attitude peut susciter, d'autant plus quand elle dégénère en vandalisme et en délits. L'État réagira fermement à ce genre d'incidents."

    Sur les leçons de l'histoire

    "Nous avons surtout besoin des leçons de l'histoire pour réconcilier et renforcer l'entente civile sociale et politique que nous avons réussi à obtenir aujourd'hui. Il est inadmissible d'importer la division et la haine, les rancunes et l'exaspération du passé dans notre vie d'aujourd'hui."

    Sur le peuple

    "Souvenons-nous que nous sommes un peuple uni. Nous sommes un peuple, et il n'y a pour nous qu'une Russie."

    Sur la situation économique

    "La stabilisation ne signifie pas un passage automatique à une croissance durable. Si nous ne réglons pas les problèmes de base de l'économie, si nous ne lançons pas à pleine puissance les nouveaux facteurs de croissance, nous resterons bloqués pendant des années près du zéro et devrons constamment nous serrer la ceinture, économiser…"

    Sur la lutte contre la corruption

    "Malheureusement, c'est devenu une habitude de soulever un brouhaha médiatique autour de cas dits "scandaleux". Et c'est souvent le vice des représentants mêmes des organes judiciaires et des forces de l'ordre. Je voudrais attirer votre attention, chers collègues, sur le fait que la lutte contre la corruption n'est pas un spectacle. Elle demande du professionnalisme, du sérieux et de la responsabilité. C'est seulement ainsi qu'elle apportera un résultat en obtenant un large soutien de la société."

    Sur l'avenir de la science

    "Nous allons augmenter le nombre de places subventionnées pour les disciplines d'ingénierie, les spécialités informatiques et d'autres domaines importants qui déterminent le développement économique du pays. L'an prochain, des centres de compétences seront créés sur la base des principales universités — régionales y compris. Ils sont appelés à assurer un soutien intellectuel et un encadrement aux projets liés à la création de nouveaux secteurs et marchés."

    Sur le scandale de dopage

    "A quelque chose malheur est bon. Je suis certain que ce scandale de dopage nous permettra de créer en Russie un système avancé pour combattre cette mauvaise pratique. Je pense que le programme national antidopage sera déjà prêt début 2017."

    Sur l'opération en Syrie

    "Nos militaires luttent en Syrie contre le terrorisme international. Les terroristes ont subi un préjudice conséquent. L'armée et la marine russe ont largement prouvé qu'elles étaient opérationnelles loin de leur lieu de stationnement permanent."

    Sur les approches de la censure

    "On nous reproche tout le temps d'instaurer une prétendue censure dans notre pays mais je constate qu'aujourd'hui nos partenaires occidentaux eux-mêmes travaillent dans ce sens."

    Sur la pression extérieure

    "Tout le monde sait bien que ces dernières années nous avons été confrontés à des tentatives de pression extérieure. Tous les moyens ont été employés: mythes sur l'agression russe, propagande, ingérence dans les élections d'autres pays, persécution de nos sportifs… même de nos athlètes paralympiques."

    Sur les tentatives de donner des leçons à la Russie

    "Tout le monde est fatigué des campagnes médiatiques commanditées, de la fabrication et de la publication d'informations compromettantes et des leçons de morale. Nous pourrions nous-mêmes donner des leçons à n'importe qui. Mais nous comprenons notre niveau de responsabilité et nous sommes sincèrement prêts à participer au règlement des problèmes régionaux et internationaux. Bien sûr, là où notre participation est opportune, sollicitée et nécessaire. […]

    Contrairement à certains collègues étrangers qui voient la Russie comme un adversaire, nous ne cherchons pas et n'avons jamais cherché d'ennemis. Nous avons besoin d'amis. Mais nous ne tolérerons pas que nos intérêts soient atteints ou méprisés. Nous déciderons nous-mêmes de notre sort. Nous voulons construire le présent et l'avenir sans suggestions des autres et sans conseils importuns."

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Dossier:
    Message annuel de Vladimir Poutine à l'Assemblée fédérale (2016) (9)

    Lire aussi:

    Message annuel de Vladimir Poutine au parlement (2014)
    Message annuel de Vladimir Poutine au parlement (2015)
    Message du président Dmitri Medvedev à l'Assemblée fédérale - 2009
    Message du président Poutine à l’Assemblée fédérale (2006)
    Tags:
    déclaration, Assemblée fédérale de Russie, Vladimir Poutine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Tous les commentaires

    • Mat
      Bravo!
    • louisdaniel47
      qu'il est bon M. Poutine
    • frederic.poinsard
      C'est une définition assez longue mais nécessaire du "monde multipolaire" (version 01) qui part de la particule parlementaire qui fait un peuple & va à la nation qui participe au monde.
      Merci monsieur Poutine.
      Fasse que d'autres s'en inspire ....
    • bondmaurice
      Bravo Monsieur le Président pour votre travail en faveur de la Sainte Russie et votre sang froid face aux provocations US-NATO auxquelles nous avons assisté ces dernières années. Certaines étaient d'une telle outrecuidance que la seule réponse aurait pu être militaire et mener à une 3ème guerre européenne. Vous avez su préserver la paix face à des responsables sans scrupules qui d'ailleurs ne bénéficiaient que de peu de supporters dans leur pays. A présent l'Amérique va redevenir l'Amérique et les méchants sicaires et leurs complices vont être éjectés. Cette force luciférienne dont l'éthique était "New World Order 1 seul gouvernement mondial (non élu évidemment) 1 seule armée" qui étreignait l'Occident depuis le coup d'état du 9/11/2001entre dans une phase de déclin, quelques soubresauts pouvant toutefois encore être provoqués (l'affaire des missiles aux frontières n'est point réglée)….RASSIA RASSIA Hourraaa !
    Afficher les nouveaux commentaires (0)

    Grands titres

    • Alexeï Pouchkov

      Quoique la propagande existe dans les médias occidentaux, dont certains rappellent parfois la Pravda du temps de l’URSS, les élites politiques européennes préfèrent en faire porter le chapeau à la presse russe qui présente une vérité gênante et un point de vue alternatif, d’après un sénateur russe qui a accordé une interview en français à Sputnik.

      473187
    • Le «Daechstan» syrien, est-il bien réel?

      Le terme «Daechstan» proposé par Jean-Marc Ayrault, a déjà fait couler beaucoup d'encre et a fait également l'objet d'un entretien de Sputnik avec Gérard Bapt, député du Parti socialiste (PS) et président du Groupe d'amitié France-Syrie.

      5880
    • Spitak : après le séisme

      À 11h41, le 7 décembre 1988, la région nord-ouest de l’Arménie a été dévastée par un fort séisme. En 30 secondes la ville de Spitak a été détruite.

      2401
    • Des tonnes d’agrumes en don aux habitants d’Alep-Est

      Les fermiers syriens de Lattaquié ont envoyé à Alep un convoi de camions chargés d’agrumes. Ces fruits sont destinés aux civils et aux soldats qui tiennent tête aux extrémistes.

      71567
    • Hagi Hassan Brita

      Brita Hagi Hassan est en visite à Paris depuis dix jours. Qui est celui que l’on présente comme le maire d’Alep, invité par des associations et reçu au Quai d’Orsay ? Est-il en train de "circuler entre différentes capitales pour essayer de continuer sa propagande » comme l'estime Gérard Bapt interrogé par Sputnik?

      212324
    • Le président sortant des Etats-Unis Barack Obama

      Barack Obama a reconnu que son pays était impliqué dans l'apparition du groupe État islamique. Cette idée a déjà été énoncée par le président syrien Bachar el-Assad et d'autres hommes politiques, y compris le successeur d'Obama Donald Trump.

      6610153