Lu dans la presse
URL courte
Par
11242
S'abonner

Les États-Unis et la Norvège organisent des exercices militaires conjoints près des frontières russes.

Les déclarations des politiques occidentaux concernant les « ambitions impériales » de la Russie n'en paraissent que plus absurdes, tout comme la panique en Occident après la plaisanterie de Vladimir Poutine sur « l'absence de frontières russes ». Il est évident qu'on tentera d'utiliser la déclaration du président russe comme une arme dans la guerre médiatique, comme en témoignent les manœuvres américano-norvégiennes.

Les infanteries des marines américaine et norvégienne organisent des exercices au-delà du cercle polaire près des frontières russo-norvégiennes. Ces activités dureront plus d'une semaine. Des chars américains Abrams ont notamment été projetés loin au nord, dans la région polaire.

Par ailleurs, l'Otan a l'intention de déployer en Norvège 300 fantassins de marine dès janvier 2017 à titre permanent. Toute cette opération de déploiement de soldats le long de la frontière russo-norvégienne est présentée comme une nécessité de « rassurer les membres à l'Est de l'Alliance ».

Avant de déployer leurs troupes, les États-Unis et l'Otan organisent donc des manœuvres dans la région polaire. Selon une source, ces troupes seront déployées à 1 000 km de la frontière, mais tous les chars et le matériel de combat déployés en positions avancées seront maintenus en état d'alerte permanent.

Selon les statistiques de l'Otan, en 2015 seulement les États-Unis ont dépensé près de 650 milliards de dollars pour la défense, ce qui est plus du double par rapport aux 27 autres pays membres de l'Alliance réunis.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Lire aussi:

Syrie: un commando US pris au piège par Daech
De joyeux commandos US noient leur véhicule amphibie (VIDEO)
Les avions de l'armée de l'air saoudienne arrivent en Turquie
USA: des commandos envoyés dans la réalité augmentée
Tags:
commandos, OTAN, Norvège, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook