Lu dans la presse
URL courte
Par
20573
S'abonner

Les capacités de l'industrie navale russe lui permettent de construire pour la marine nationale des porte-hélicoptères identiques aux Mistral français, a déclaré Vladimir Pospelov, membre de la Commission militaro-industrielle.

« Si une décision en ce sens était prise dans le cadre des nouveaux programmes, un projet similaire au Mistral serait réalisé par les entreprises de l'industrie navale russe », a déclaré Vladimir Pospelov. Pour lui, deux conditions sont nécessaires pour la construction des porte-hélicoptères — et elles ne sont pas associées aux capacités de production de l'OPK (Compagnie Unifiée de construction d'instruments de précision).

« Premièrement, il faut une volonté politique et un besoin de tels navires. Deuxièmement, il y a besoin d'un financement des programmes de ce projet », a-t-il expliqué.

Vladimir Pospelov note que pendant la collaboration franco-russe sur le Mistral, finalement interrompue, les constructeurs russes avaient acquis l'expérience de construction de grands navires dans deux chantiers navals se trouvant à deux points géographiques différents.

« C'est pourquoi nous pourrions mettre en œuvre cette expérience en Russie, si c'était nécessaire », a-t-il précisé.

L'expert pense que la Russie dispose désormais d'une plateforme industrielle qui dépassera bientôt le chantier naval de Saint-Nazaire: il est question du complexe naval Zvezda à Bolchoï Kamen (Territoire de Pimorié).

« La projection d'un bassin de radoub en est à la phase finale. Cette usine est largement mieux planifiée que celle de Saint-Nazaire où étaient construits les Mistral pour la Russie », a déclaré Vladimir Pospelov.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Lire aussi:

L’Égypte vend-elle vraiment les Mistral à la Russie pour 1 USD?
Le Caire appelle Moscou à livrer des hélicoptères pour ses Mistrals
Comment l’Égypte projette d’utiliser les Mistral
Le deuxième Mistral rejoint son port d’attache en Égypte
Tags:
hélicoptères, Mistral, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik