Ecoutez Radio Sputnik
    L'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE)

    Le retour de la Russie à l'APCE «n'est pas une fin en soi»

    PACE
    Lu dans la presse
    URL courte
    RBC
    9213

    La Russie ne considère pas son retour à l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) comme une fin en soi. C'est ce qu'a déclaré le président de la Douma (chambre basse du parlement russe) Viatcheslav Volodine pendant son entretien avec le secrétaire général du Conseil de l'Europe Thorbjorn Jagland à Moscou.

    C'est ce qu'a déclaré le président de la Douma (chambre basse du parlement russe) Viatcheslav Volodine pendant son entretien avec le secrétaire général du Conseil de l'Europe Thorbjorn Jagland à Moscou.

    Le président de la Douma a ajouté que le retour de la Russie à l'APCE ne serait possible qu'en cas de levée des « mesures discriminatoires » qui pèsent sur Moscou. Selon lui, l'approche qui consiste à « priver une délégation parlementaire et donc un pays du droit de vote et à l'écarter du travail parlementaire » est « inadmissible ». Il remet également en question, « dans leur ensemble, les bases démocratiques de l'existence de cette institution ».

    M. Volodine « et Thorbjorn Jagland ont échangé leurs numéros de portable pour communiquer directement », a déclaré le vice-président de la chambre Ivan Melnikov qui a participé à la rencontre.

    Il a indiqué que l'entretien de Volodine avec Jagland s'était déroulé de manière « parfaitement constructive et franche ». Il a noté que le président de la Douma et le secrétaire général du Conseil de l'Europe avaient établi un « bon » contact personnel.

    La délégation russe a été privée du droit de vote à l'APCE en avril 2014 et de participer au travail des organismes dirigeants de l'assemblée. Cette décision était motivée par les événements en Ukraine et par le rattachement de la Crimée à la Russie. La Russie avait réagi en suspendant sa participation à l'APCE jusqu'à fin 2015. En janvier 2016 Moscou n'a pas soumis de demande pour participer à la session de janvier de l'APCE.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Lire aussi:

    11 millions d’euros en moins, l’APCE privée d’un tiers des subventions russes
    Strasbourg continuera à chercher des solutions pour sortir de la crise Russie-APCE
    Moscou suspend ses cotisations au CE jusqu’au rétablissement de ses fonctions
    Tags:
    APCE, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik