Ecoutez Radio Sputnik
    John Kerry

    John Kerry «incognito» au marché de Noël de Hambourg

    © AFP 2018 Fabrice Coffrini
    Lu dans la presse
    URL courte
    Rossiïskaïa gazeta
    18014

    Hambourg s'est transformée en véritable forteresse pour la réunion de deux jours des ministres des Affaires étrangères de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), soit presque 60 représentants de haut niveau.

    Les autorités locales ont mobilisé, pour la sécurité du forum, plus de 13 000 policiers dont des membres des forces spéciales. Les préparatifs de ce rendez-vous ont duré huit mois, et actuellement des hélicoptères et des vedettes veillent au respect de l'ordre en patrouillant au-dessus de l'Elbe et de son affluent, l'Alster. De nombreuses rues du centre-ville sont bloquées, et dans le métro les citadins sont avertis de cette « gêne temporaire ». Le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier s'est spécialement adressé aux habitants d'Hambourg pour les remercier de « leur patience et leur hospitalité ». Dans le même temps, la gauche allemande a réussi à faire descendre dans la rue près de 1 300 activistes qui ont manifesté contre la réunion ministérielle de l'OSCE et le sommet du G20 prévu l'an prochain. Les médias présents sur place précisent que la protestation a failli déborder en échauffourées avec la police, mais que tout s'est terminé dans le calme.

    D'après la presse locale, ces mesures de sécurité particulières ont été prises pour protéger le secrétaire d'État américain John Kerry, qui s'est rendu à Hambourg mercredi. Sachant que le chef de la diplomatie américaine n'a pas manqué l'occasion de se promener dans le centre de la ville portuaire: amateur de magasins de souvenirs, il s'est rendu au marché de Noël local pour y acheter des cadeaux.

    « Oui, Kerry est passé hier à ma boutique! », déclare fièrement un marchand de souvenirs en bois d'olivier. « Mais au début je n'avais pas compris qui c'était. Je ne l'avais pas reconnu! J'ai seulement compris que c'était quelqu'un d'important: sa sécurité avait tout bloqué, je n'avais jamais vu ça. Et dans l'ensemble, il est très cordial et poli, il a pris des verres en bois — quatre petits et deux grands. Maintenant, je vais parler à tout le monde de cette rencontre. »

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Lire aussi:

    Kerry fournit une nouvelle explication aux sanctions antirusses
    Washington comptait armer l’opposition syrienne contre l’aviation russe
    Les USA élargissent leur doctrine de dissuasion contre la Corée du Nord
    De quels secrets John Kerry débat-il à huis clos?
    Tags:
    OSCE, John Kerry, Hambourg
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik