Lu dans la presse
URL courte
Par
5101
S'abonner

Ce n'est pas à cause de sa tenue suggestive que le personnage de bandes dessinées Wonder Woman a été privé de son titre d'ambassadrice honoraire de l'Onu pour les droits des femmes.

Selon le porte-parole du secrétaire général de l'Onu, Farhan Haq, la vraie raison pour laquelle le personnage a quitté les rangs de l'organisation est la fin de la campagne "pour l'égalité des sexes et l'émancipation de toutes les femmes et les filles" lancée officiellement le 21 octobre 2016 et qui a donné de très bons résultats.

"La campagne à laquelle participe Wonder Woman se termine vendredi 16 décembre. Elle était associée au 75e anniversaire du personnage et nous sommes très satisfaits de l'attention portée à l'objectif de développement durable numéro 5 (assurer l'égalité des sexes) grâce à ce partenariat", a souligné Farhan Haq.

Il a noté que les campagnes d'information de l'Onu faisant appel aux personnages de fiction étaient généralement courtes. Par exemple, l'oiseau rouge de la célèbre série Angry Birds n'a été ambassadeur honoraire pour la protection de l'environnement que pendant une journée.

Les médias avaient rapporté que Wonder Woman aurait été "expulsée" de l'Onu sous la pression publique. Une pétition adressée à Ban Ki-moon circule en effet sur internet depuis deux mois et affirme que la Wonder Woman contemporaine envoie un "mauvais message" et ne mérite pas le titre d'ambassadrice, car "elle a une grande poitrine et porte une tenue suggestive". Tel est l'avis des plus de 45 000 utilisateurs qui ont signé cette pétition.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Lire aussi:

GB: eurosceptiques contre les bandes dessinées promouvant l'UE
Un policier américain sauve Captain America et Wonder Woman !
Une journaliste d’Al Jazeera en direct près d’une tour à Gaza au moment où deux bombes la ciblent – vidéo
La police militaire russe arrête un convoi de blindés US dans le nord-est de la Syrie
Tags:
bandes dessinées, ONU, Wonder Woman
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook