Ecoutez Radio Sputnik
    US flag

    Aux USA, les services secrets prédisent le déclin de l'influence américaine

    © AFP 2019 Adalberto Roque
    Lu dans la presse
    URL courte
    Rossiïskaïa gazeta
    8182

    La domination des États-Unis sur la scène mondiale touche à sa fin. C'est l'agence Bloomberg qui relaie ces prévisions pour les cinq prochaines années formulées par le Conseil national du renseignement des USA dans un rapport intitulé « Tendances globales: paradoxe du progrès ».

    « Les cinq prochaines années verront émerger des tensions dans et entre les pays. Pour le meilleur ou pour le pire, le paysage mondial qui émerge pousse à sa fin l'ère de domination américaine née après la Guerre froide », constate le rapport.

    D'après les analystes américains, Washington manque de « volonté et de moyens pour préserver son vaste leadership mondial ». Ce qui, selon le rapport, offre la possibilité aux autres pays et acteurs non gouvernementaux des relations internationales de promouvoir leurs intérêts. Les analystes concluent que c'est Moscou et Pékin, en « défiant l'influence américaine », qui sont « responsables » du déclin de la domination des États-Unis.

    Le document présente également une estimation des plus grandes menaces pour la sécurité nationale des USA dans les années à venir. En tête de liste figurent les problèmes de l'économie mondiale car « la plupart des plus grandes économies du monde afficheront probablement, du moins à court terme, des indices inférieurs à la norme sur le plan historique ». Dans le même temps, selon le rapport, on assistera à une montée en puissance du populisme aussi bien au sein des forces de gauche que de droite, ce qui « menace le libéralisme ». Parmi d'autres risques, le rapport évoque le terrorisme qui monte en puissance et la confrontation régionale, notamment entre l'Arabie saoudite et l'Iran, alimentant le conflit entre les sunnites et les chiites au Moyen-Orient.

    Ces rapports du renseignement national américain sont régulièrement préparés sur la base de rencontres avec des représentants du monde des affaires, de la communauté scientifique et des élites dirigeantes de 35 pays.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Lire aussi:

    Le congrès US compare les prétendues cyberattaques russes au 9/11
    Epic fail: la vérité sur le rapport «révélateur» du renseignement US qui ne dénonce rien
    Le rapport du renseignement US sur l’«ingérence russe» fait pschitt
    Les courriels d’Hillary Clinton disparaissent «par hasard» des archives de la NARA
    Tags:
    déclin, services secrets, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik