Ecoutez Radio Sputnik
    Barack Obama, George W. Bush, Bill Clinton, George H.W. Bush, et Jimmy Carter

    Les investitures les plus marquantes de l’histoire des États-Unis

    © AP Photo / Charles Dharapak
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    Investiture du 45e président américain Donald Trump (24)
    245
    S'abonner

    La cérémonie d'investiture du nouveau président élu américain Donald Trump et du vice-président Michael Pence se déroulera le 20 janvier sur les marches du Capitole dans le centre de Washington.

    Le 45e président des États-Unis prononcera un discours qui sera suivi d'un défilé et d'un bal. A l'occasion de cet Inauguration Day, RT a décidé de dressé un panorama des inaugurations américaines les plus marquantes. C'est George Washington qui a prononcé le discours le moins long — seulement 135 mots. Quant au président sortant Barack Obama, il a oublié les termes du serment.

    L'histoire des investitures

    La première cérémonie d'investiture s'est tenue le 30 avril 1789 au Federal Hall à New York. C'est le premier président des États-Unis George Washington qui avait alors été investi. La première cérémonie dans la capitale actuelle du pays, Washington, a eu lieu en 1801. Au cours de cette cérémonie-là a prêté serment le 3e président américain Thomas Jefferson.

    Aujourd'hui la cérémonie est organisée à l'aile ouest du Capitole où siège le Congrès américain. Le lieu a été choisi en 1981 pour l'inauguration du 40e président des États-Unis Ronald Reagan.

    Jusqu'en 1933 la cérémonie avait lieu le même jour, le 4 mars, mais depuis que le 20e amendement à la Constitution des États-Unis a réduit la période transitoire, la date du début de mandat pour le président est fixée au 20 janvier.
    Fait intéressant: si la date d'investiture tombe un dimanche, elle est reportée au jour suivant, c'est-à-dire au lundi. C'est pour cette raison qu'en 2008 l'investiture de Barack Obama a eu lieu le 21 janvier. La prochaine inauguration qui se tiendra un lundi au lieu de dimanche se déroulera en 2041.

    Les paroles oubliées

    Tout président élu des États-Unis prête serment, stipule l'article II, Section 1 de la Constitution américaine:

    « Avant d'entrer en fonction, le président prêtera serment ou prononcera l'affirmation qui suit: +Je jure (ou affirme) solennellement que j'exécuterai loyalement la charge de président des États-Unis et que du mieux de mes capacités, je préserverai, protégerai et défendrai la Constitution des États-Unis+ »

    Bien que le serment ne comprenne que 35 mots (en anglais), il y a des présidents ou hommes d'État qui ont réussi à en oublier certains. Ainsi le 44e président américain Barack Obama devait prononcer lors de son investiture: « Moi, Barack Obama, jure solennellement que j'exécuterai loyalement la charge de président des États-Unis et que du mieux de mes capacités, je préserverai, protégerai et défendrai la Constitution des États-Unis », mais après les termes « jure solennellement que », il s'est brusquement arrêté pour marquer une pause de quelques secondes.

    L'inauguration la plus « chaude »

    Le jour de l'investiture du 40e président des États-Unis, Ronald Reagan, a été marqué par les températures les plus chaudes jamais enregistrées le jour d'une investiture: ce 20 janvier 1981, il faisait 13 degrés. Cette cérémonie a par la suite été qualifiée de « plus chaude cérémonie d'investiture de janvier ». Et le jour de la deuxième investiture de Ronald Reagan, le 21 janvier 1985, les températures ont chuté jusqu'à moins —14 degrés — un record pour la saison. À cause de ce froid, le président a prêté serment à l'intérieur du Capitole et le défilé traditionnel a été annulé.

    Quant aux prévisions météo pour le jour de l'inauguration du 45e président américain Donald Trump, elles sont plutôt douce: 9 degrés et pluies éparses.

    Président malgré lui

    Le 36e président des États-Unis Lyndon Johnson a prêté serment à bord d'Air Force One (aéronef présidentiel) en utilisant un missel après l'assassinat le 22 novembre 1963 du président John Kennedy.

    La présidence de Lyndon Johnson a duré plus de cinq ans. Il n'était pas le président le plus populaire et ne s'est donc pas présenté aux élections de 1968 qui ont amené au pouvoir le républicain Richard Nixon.

    Le discours le plus court

    Donald Trump a promis de prononcer un discours qui serait court. Jusqu'ici, le discours le moins long a été prononcé par George Washington lors de sa deuxième investiture: il ne comprenait que 135 mots.

    « Je suis de nouveau appelé par la voix de mon pays à exécuter les fonctions de son magistrat en chef », a dit alors Washington. « Lorsque le temps viendra je tâcherai de prouver le sens élevé que j'ai de cet insigne honneur et de la confiance qui a été placée en moi par le peuple de l'Amérique unie. Pour exercer n'importe quelle fonction officielle, le président des États-Unis est obligé de prêter serment conformément à la Constitution. Serment que je vais prêter en votre présence: S'il est établi que, pendant ma gouvernance, j'ai de façon préméditée et délibérée violé les dispositions, toutes les personnes présentes à cette cérémonie peuvent m'infliger un blâme (outre la punition prévue par la Constitution). »

    George Washington est d'ailleurs le seul président américain à avoir prononcé le discours dans deux villes: à Philadelphie en Pennsylvanie (alors capitale des États-Unis) et à Washington.

    Comme la majorité des présidents Donald Trump n'est pas l'auteur de son discours. Celui-ci est écrit par son assistant Stephen Miller, qui a rédigé la plupart de ses discours officiels en 2016.

    Le discours le plus long

    Quant au discours le plus long de l'histoire des investitures des présidents des États-Unis, il a été prononcé par le 9e président américain William Harrison. Son discours de plus de 8 000 mots a duré deux heures. C'est d'ailleurs le président lui-même qui l'a rédigé.

    Avant l'élection de Ronald Reagan, William Harrison était considéré comme le président le plus âgé: il a été investi alors qu'il était âgé de 68 ans. Ronald Reagan est entré en fonction pour la première fois à l'âge de 70 ans.
    Le nouveau président élu des États-Unis Donald Trump va débuter la journée du 20 janvier par la visite d'une église.

    Par ailleurs, la cérémonie sera suivie d'un concert d'artistes et de groupes musicaux américains: 3 Doors Down, The Piano Guys, Toby Keith, Lee Greenwood, Tim Rushlow, Larry Stewart and Richie McDonald.
    Le président Donald Trump entend en outre à signer les premiers décrets le jour même de son investiture.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Dossier:
    Investiture du 45e président américain Donald Trump (24)

    Lire aussi:

    A défaut de tuer Trump, ils essayent de faire échouer son investiture
    Trump invite la pluie à son investiture: «Ils verront, ce sont mes vrais cheveux!»
    Donald Trump investi 45e président des États-Unis
    Le rôle de première dame, très peu pour Melania
    Tags:
    président, investiture, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik