Ecoutez Radio Sputnik
    Le nouveau président américain Donald Trump

    Trump commence à liquider l'héritage de l'époque Obama

    © REUTERS / Jonathan Ernst
    Lu dans la presse
    URL courte
    Kommersant
    Donald Trump, 45e président des États-Unis (182)
    12695

    A peine investi, le nouveau président américain Donald Trump a déjà signé ses premiers décrets.

    Il a notamment approuvé l'instauration de la Journée nationale du patriotisme et a suspendu partiellement l'application, par les établissements publics, du programme d'assurance santé surnommé "Obamacare", considéré par l'ex-président Barack Obama comme l'un de ses principaux succès.

    Après son investiture vendredi, le président Donald Trump s'est dirigé vers le Capitole où il a signé plusieurs documents, entouré des membres de sa famille et du vice-président Mike Pence. En particulier, il a ouvert la voie à l'approbation de la candidature de James Mattis au poste de secrétaire à la Défense. Rappelons que conformément à la loi américaine, le Pentagone doit être dirigé par un civil — il peut s'agir d'un ancien militaire mais dans ce cas, il doit être à la retraite depuis au moins sept ans. James Mattis ayant quitté l'armée il y a seulement trois ans, le Sénat américain a donc dû organiser un vote spécial pour faire entorse au règlement au profit du candidat proposé par Trump. Ce dernier a signé hier cette décision et quelques heures plus tard, les sénateurs ont validé la nomination de James Mattis à la tête du Pentagone.

    Le président Trump a également signé un décret sur la création de la Journée nationale du patriotisme.

    Une nouvelle plus signifiante et très symbolique a ensuite été annoncée dans la soirée: Donald Trump a signé dans le Bureau ovale de la Maison blanche un décret exécutif suspendant partiellement la mise en application la loi santé Obamacare par les établissements publics.

    La Maison blanche
    © AFP 2019 Brendan Smialowski
    On s'attend à ce que prochainement, le nouveau président renonce à plusieurs initiatives mises en œuvre par son prédécesseur. En particulier, Trump a promis plusieurs fois de faire sortir les États-Unis du Partenariat transpacifique — l'accord sur la plus grande union commerciale du monde. De plus, le 45e président des USA pourrait ouvrir de nouvelles négociations avec le Canada et le Mexique concernant l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA).

    D'après l'agence Reuters, Trump devrait signer une directive concernant la construction d'un mur à la frontière mexicaine (l'une de ses principales promesses de campagne), ainsi qu'un décret sur la restriction du flux de migrants Latino-Américains aux USA à la recherche d'un asile. La revue The Hill prédit également l'adoption d'une décision sur une réduction "dramatique" des dépenses budgétaires pour les établissements publics — notamment les ministères du Commerce, de l'Énergie, du Transport et de la Justice — ainsi que le département d'État.

    Trump commence à liquider l'héritage de l'époque Obama
    © Sputnik .
    Trump commence à liquider l'héritage de l'époque Obama

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Dossier:
    Donald Trump, 45e président des États-Unis (182)

    Lire aussi:

    À la Maison Blanche, les Trump feront-ils fi d’une tradition de 100 ans?
    Enhardi par l'arrivée de Trump, Israël veut construire 566 logements à Jérusalem-Est
    Espionnage au Brésil: les regrets tardifs de l'administration Obama
    Donald Trump, anatomie d'une victoire
    Tags:
    héritage, Donald Trump, Barack Obama, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik