Lu dans la presse
URL courte
Par
4121
S'abonner

1 600 morceaux de pain de 125 grammes ont été distribués en une heure à Khabarovsk pendant la campagne "Pain de siège" selon le représentant du centre d'éducation patriotique Nikita Kobzev, organisateur de l'action.

« La campagne s'est déroulée dimanche dans trois centres commerciaux de la ville. Nous avions prévu qu'elle dure deux heures mais en une heure nous avions déjà distribué 1 600 morceaux de pain — tout ce que nous avions préparé. Nous voulions montrer à nos contemporains à quel point le quotidien était difficile pour les habitants de Leningrad assiégée. Certains habitants de Khabarovsk sont spécialement venus pour participer », a déclaré Nikita Kobzev.

Le pain avait été préparé par les étudiants d'un lycée de Khabarovsk selon une recette similaire à celle de l'époque.

Siège de Leningrad
© Sputnik . Alexander Kapustiansky
Cette campagne a été organisée à l'occasion du 73e anniversaire de la levée du siège de Leningrad pendant la Seconde Guerre mondiale. Le blocus a duré du 8 septembre 1941 au 27 janvier 1944, et l'encerclement a été rompu le 18 janvier 1943. Au moins 600 000 habitants sont morts pendant le siège, essentiellement de faim.

La distribution de « pain de siège » et d'autres campagnes similaires ont provoqué une réaction mitigée parmi les députés du parti Russie unie. « On ne peut pas transformer les dates de mémoire en farce et en jeu. Nous comprenons qu'il existe aujourd'hui des divertissements à la mode, des quêtes, mais ils n'aideront pas la jeune génération à mieux comprendre l'héroïsme des personnes assiégées. La recherche de nouveaux formats pour attirer l'attention des jeunes sur la date associée au siège paraît inappropriée », a déclaré Sergueï Boïarski, membre de la commission de la culture à la Douma ( chambre basse du parlement russe ).

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Lire aussi:

Vendredi 27 janvier, Journée de la mémoire de l'Holocauste
Yolocaust remet à leur place les selfies pris devant le Mémorial de l’Holocauste
«Étincelle» de vie et d’espoir: comment on a brisé le siège de Leningrad
Qui a trahi la France en mai 40?
Tags:
faim, guerre, pain, Russie, Léningrad
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik