Lu dans la presse
URL courte
Par
172522
S'abonner

Jon Mound et Phil Livermor, géophysiciens de l'université de Leeds, pensent qu'une inversion du champ magnétique terrestre pourrait se produire dans deux mille ans.Le pôle Nord échangerait alors sa place avec le pôle Sud.

Le champ magnétique protège la Terre contre le rayonnement cosmique dangereux en diffractant ses particules chargées. Cependant, ce champ n'est pas immobile: au moins plusieurs centaines d'inversions du champ magnétique terrestre ont eu lieu dans toute l'histoire de notre planète — le pôle Nord et le pôle Sud échangent donc leur place périodiquement.

Pendant le processus de changement de polarité, le champ magnétique de la planète prend une forme complexe et faiblit. Durant cette période, sa force peut diminuer jusqu'à 10 % du taux initial, entraînant la formation de plusieurs pôles au lieu de deux, y compris sur l'équateur. En moyenne, l'inversion du champ magnétique se produit une fois chaque million d'années, mais l'intervalle entre les inversions n'est pas régulier.

Les changements de champ magnétique pendant l'inversion affaiblissent la défense de la planète contre le rayonnement cosmique et augmentent le niveau de radiation sur Terre. Si une inversion géomagnétique se produisait aujourd'hui, cela conduirait à une hausse considérable des risques pour le fonctionnement des satellites circumterrestres, de l'aviation et de l'infrastructure électrique terrestre. Les tempêtes géomagnétiques qui surviennent quand l'activité solaire s'intensifie brutalement permettent aux scientifiques d'évaluer les menaces auxquelles pourraient être confrontée la planète en cas d'affaiblissement brusque de son champ magnétique.

En 2003, une tempête solaire a causé une panne des réseaux électriques en Suède et a nécessité d'apporter des modifications aux itinéraires de vol des avions pour éviter des pertes de contact temporaires et réduire les risques radioactifs pour les satellites et l'infrastructure terrestre.

Par ailleurs, on ignore l'impact concret qu'aurait une grande tempête sur l'infrastructure électronique moderne. Il y a fort à parier que le préjudice économique total d'une panne d'électricité, de chauffage, d'air conditionné, de géolocalisation et d'internet serait immense: selon les estimations approximatives, il s'élèverait à au moins 40 milliards de dollars par jour.

Deux éléments — l'ancienneté de l'inversion Brunhes-Matuyama et l'affaiblissement constaté du champ magnétique de la Terre d'environ 5 % par siècle — permettent de supposer prudemment que la prochaine inversion pourrait se produire d'ici deux mille ans. Difficile de donner une date plus exacte.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Lire aussi:

Pourquoi la vie sur Terre s'est-elle figée pendant 2 milliards d'années?
Des scientifiques prédisent une catastrophe électronique en 2050
280 ans pour faire l'aller-retour vers la plus proche exoplanète
Un forage au cœur d’un volcan en Islande
Tags:
champ magnétique, science, espace, Terre
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook