Ecoutez Radio Sputnik
    Fukushima

    Échec de la mission du robot envoyé à Fukushima1

    © AFP 2017 Toru Hanai
    Lu dans la presse
    URL courte
    Nezavissimaïa gazeta
    51123611

    Le robot envoyé pour sonder le deuxième réacteur de la centrale nucléaire japonaise de Fukushima 1 accidentée n'a pas réussi à remplir sa mission. La compagnie Tokyo Electric Power (TEPCO), qui gère la centrale, a décidé de le laisser à l'intérieur.

    Pour des raisons non invoquées, le robot de 70 cm en forme de scorpion n'a pas réussi à atteindre son objectif — il n'est probablement pas arrivé à destination à cause des débris obstruant son passage. Les spécialistes contrôlant le robot ont d'abord tenté de l'extraire mais ont finalement renoncé à cette idée, décidant de le laisser dans le réacteur en sectionnant le câble auquel il était relié. Le délai de fonctionnement de l'appareil était de toute façon limité à cause du niveau élevé de radiation à l'intérieur du réacteur ( 650 Sv par heure ).

    Le robot muni de caméras et de capteurs de niveau de radiation et de température était censé examiner l'espace entre la paroi intérieure du réacteur et sa coque. Cette exploration était nécessaire pour obtenir des informations détaillées sur l'état du réacteur, la présence de débris et d'autres déchets — des données cruciales pour lancer l'opération d'élimination des conséquences de l'accident survenu en 2011.

    La prochaine étape des travaux consistera à extraire le combustible nucléaire usagé des trois premiers réacteurs qui ont été bien plus touchés que le quatrième où cette opération s'est terminée fin 2014. Après cela, les experts pourront préparer la partie la plus dangereuse de l'opération: détruire le combustible fondu des parties intérieures des réacteurs. Selon les prévisions, les spécialistes de TEPCO ne pourront pas lancer cette étape avant 2025 et la destruction totale de Fukushima 1 a peu de chances d'intervenir avant 2040.

    L'accident dans la centrale nucléaire de Fukushima s'est produit en mars 2011, quand un tsunami avait provoqué la panne du système d'alimentation et de refroidissement.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Lire aussi:

    Fukushima: la réalité politique japonaise ne reflète pas l’opinion publique
    Touchées par le cancer, des victimes de Fukushima s'en prennent aux autorités
    Les robots envoyés à Fukushima "meurent" tout comme les êtres humains
    La Russie va aider le Japon à remédier aux conséquences de Fukushima
    Tags:
    réacteur, robot, Fukushima
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik