Lu dans la presse
URL courte
Par
41545
S'abonner

Le président ukrainien Piotr Porochenko était méconnaissable lundi. Il a certainement compris que son ancien "refrain" n'était plus du tout à la mode politique.

"Moi — en tant que président — et la majorité de la population ukrainienne ne voulons qu'une chose: la paix, qu'il n'y ait pas de guerre", a déclaré Porochenko pendant sa visite dans la ville de Dniepr (anciennement Dniepropetrovsk). Et d'ajouter: "Nous, les Ukrainiens, déciderons nous-mêmes de comment assurer la réintégration du Donbass dans la vie pacifique en Ukraine".

Ce virage dans le discours peut toutefois être nuancé: pourquoi le président vient-il seulement de se rappeler que des Ukrainiens vivent dans le Donbass? Qui est bombardé quotidiennement depuis des mois dans l'est de l'Ukraine par l'armée ukrainienne pratiquement sur son ordre avec tous les types d'armes? Qui sont les parents des enfants tués dans les écoles locales? Qui est tué par des éclats d'obus dans les rues de Donetsk et d'autres villes et villages des républiques autoproclamées de Donetsk (DNR) et de Lougansk (LNR)?

Et s'il a finalement compris que des Ukrainiens vivaient dans ces régions, pourquoi ne donne-t- il pas immédiatement l'ordre de cesser les combats et de retirer les armements de la ligne de contact, comme le prévoient les accords de Minsk? Après tout, pratiquement le monde entier l'appelle à le faire. Mais lui, tel un sourd, ne se préoccupe visiblement du sort des Ukrainiens que pendant ses contacts avec l'électorat. Devant les caméras, Porochenko fait des déclarations extrêmement pacifistes, mais ensuite? Après tout, les bombardements du Donbass ne cessent pas.

Une autre déclaration du président ukrainien est tout aussi étrange: "Nous, les Ukrainiens, réglerons nous-mêmes la situation…", a insisté Porochenko. Régler quoi? Y a-t-il un problème qui a été réglé depuis trois ans par Porochenko et compagnie? Le peuple ukrainien vit-il mieux aujourd'hui? Y a-t-il moins de chômage? Le niveau de vie est-il plus élevé? Les salaires ont-il augmenté? Le peuple n'a-t-il pas froid l'hiver à la maison? Les réformes économiques ont-elles commencé? A-t-on éradiqué la corruption? C'est exactement le contraire.

Porochenko a-t-il réussi à maîtriser ses propres nationalistes? Non. Le blocus du Donbass a-t-il été levé (car lui-même disait que le blocus allait à l'encontre des intérêts nationaux du pays)? Non. S'est-il occupé des oligarques locaux? Non. A-t-il rétabli l'ordre dans le pays? Non. Alors qu'est-il capable de régler au juste? Même les "amis occidentaux de l'Ukraine" sont irrités par ce genre de déclarations.

Il est effectivement temps de changer de refrain. Mais les "premiers violons" ukrainiens continuent de jouer de fausses notes. Alors que le chef d'orchestre semble avoir oublié les partitions à la maison. Bien sûr, c'est aux Ukrainiens de régler tous leurs problèmes, et à eux seuls. Mais vous, les amis, vous êtes tous de piètres musiciens.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Lire aussi:

Trump envoie trois messages clairs à Porochenko
L’Ukraine mise sur des provocations armées pour monopoliser l’attention du monde
Où est passé le navire ayant apporté le nitrate d’ammonium à Beyrouth?
Six touristes français tués dimanche au Niger par des hommes armés
Tags:
accords de Minsk, Petro Porochenko, Lougansk, Donbass, Donetsk, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook