Ecoutez Radio Sputnik
    UE

    Juncker présente cinq scénarios de développement de l'UE sans Londres

    © AFP 2019 Philippe Huguen
    Lu dans la presse
    URL courte
    Rosbalt.ru
    769

    Le président du Parlement européen Jean-Claude Juncker a présenté au Parlement européen cinq scénarios d'évolution de l'Union européenne d'ici 2024 - sans le Royaume-Uni qui a décidé de la quitter.

    Le premier scénario, « S'inscrire dans la continuité », implique la poursuite des réformes convenues par les pays de l'UE en 2014 et en 2016.

    Le deuxième, « Rien d'autre que le marché unique », sous-entend que « l'UE-27 se recentre progressivement sur le marché unique, les 27 États membres étant incapables de trouver un terrain d'entente dans un nombre croissant de domaines d'action ».

    Le troisième scénario s'intitule « Ceux qui veulent plus font plus »: « L'UE-27 continue comme aujourd'hui mais permet aux États membres qui le souhaitent de faire plus ensemble dans des domaines spécifiques tels que la défense, la sécurité intérieure ou les affaires sociales. »

    Le quatrième scénario s'appelle « Faire moins mais de manière plus efficace », et le cinquième « Faire beaucoup plus ensemble ».

    Ce projet marquera le début des débats sur l'avenir de l'Europe. « Alors que nous célébrons les 60 ans des traités de Rome, il est temps pour une Europe unie à 27 de construire une vision pour son avenir », a déclaré Juncker.

    Le « livre blanc » de Juncker qui décrit ces scénarios est également perçu comme une réaction au populisme croissant en Europe et s'inscrit dans le prolongement de la mise en œuvre des accords conclus par les dirigeants de l'UE au dernier sommet à Bratislava.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Lire aussi:

    Juncker perd le Luxembourg et se lance à l’assaut de l’Europe
    Russie-UE: intensifier la coopération (Juncker)
    Plan Juncker: château de sable ?
    Juncker rappelle à l'Ukraine ses obligations avant de demander la levée des visas
    Tags:
    Jean-Claude Juncker, Royaume-Uni, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik