Ecoutez Radio Sputnik
    burka

    Syrie: le gouvernement veut aider les femmes victimes de la violence des terroristes

    © AFP 2019 SHAH MARAI
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    Situation en Syrie (printemps 2017) (181)
    21171
    S'abonner

    La Syrie voudrait créer des centres spéciaux pour la réhabilitation des femmes victimes de violences de la part des terroristes. Des dizaines de milliers de personnes ont été victimes de violences depuis le début du conflit, notamment les chrétiennes qui sont la cible des djihadistes pour des motifs religieux.

    Les autorités du pays affirment aider toutes les victimes mais le pays ne dispose pas de centres qui recevraient uniquement des femmes. Il a déjà été proposé de réaliser un tel projet en Irak.

    La création de tels centres nécessite l'aide d'organisations internationales, notamment de l'Onu.

    Comme l'a rapporté en février le quotidien britannique Daily Mail, près de 500 femmes yézidies de Raqqa ont été partagées entre les terroristes de Daech (organisation interdite en Russie). Le chef des terroristes avait annoncé qu'avec les femmes "on pouvait tout faire". De tels cas d'esclavage de femmes sont constatés sur tous les territoires contrôlés par les extrémistes.

    L'Onu n'a pas d'informations ne serait-ce que sur le nombre approximatif de femmes qui ont subi des violences pendant la guerre en Syrie. Cela s'explique non seulement par la difficulté d'obtenir des renseignements dans les conditions d'un conflit, mais également par les traditions locales: on n'y parle pratiquement pas de ce genre de faits, qui constituent une honte pour toute la famille. Les reportages des médias laissent supposer qu'il pourrait être question de dizaines de milliers de victimes.

    La violence sexuelle a également été une méthode d'intimidation de la population en Syrie. Les nouvelles d'importantes violences se répandent rapidement dans le pays. C'est l'un des nombreux facteurs qui a conduit à l'apparition de millions de réfugiés. De plus, des cas ont été recensés quand des femmes se suicidaient par crainte de subir des violences sexuelles.

    Le problème de la violence sexuelle à l'encontre des femmes en Syrie a été abordé plusieurs fois à l'Onu mais plusieurs rapports des agences compétentes des Nations unies rejetaient la responsabilité sur les forces gouvernementales syriennes. Cette unilatéralité était critiquée, y compris par la Russie. Pour l'instant les choses ne vont pas plus loin que les rapports officiels.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Dossier:
    Situation en Syrie (printemps 2017) (181)

    Lire aussi:

    Un kamikaze de Daech se fait exploser à l’état-major d’al-Nosra, en Syrie
    Syrie: la Russie livre 8 tonnes de fret humanitaire en 24 heures
    Le Pentagone veut muscler sa présence en Syrie
    Le Royaume-Uni doit coordonner ses efforts avec Moscou en Irak et en Syrie
    Tags:
    aide, viol, femmes, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik