Lu dans la presse
URL courte
Par
0 184
S'abonner

Une équipe internationale de chercheurs a pu recomposer les régimes alimentaires régionaux de l'homme de Néandertal. En particulier, ils ont conclu que nos ancêtres consommaient les analogues naturels des antibiotiques et de l'aspirine.

Par exemple, les Néandertaliens qui vivaient sur le territoire de la Belgique contemporaine mangeait des rhinocéros laineux et des moutons sauvages. Pour leur part, les hommes d'Espagne préféraient les pignons de pin, la mousse et les champignons. Les experts ont également retrouvé chez ces derniers des abcès dentaires et des inflammations de l'estomac.

Les Néandertaliens pratiquaient l'automédication — grâce aux bactéries Penicillium qui produisent des antibiotiques contenues dans l'écorce, les branches et les feuilles des peupliers. Ces éléments naturels contiennent également de l'acide salicylique (ingrédient actif de l'aspirine).

Les chercheurs ont séquencé pratiquement tout le génome des organismes qui habitaient dans la cavité buccale de l'homme de Néandertal il y a plus de 48 000 ans.

Ces conclusions des spécialistes découlent donc d'une observation minutieuse du tartre des hommes ancestraux contenant des traces d'ADN de nourriture animale et végétale consommée par les Néandertaliens. Les échantillons analysés appartenaient à cinq spécimens dont les restes ont été retrouvés sur le territoire de cinq pays d'Europe.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Lire aussi:

Des fossiles d'un hominidé inconnu découverts en Chine
Des traces du premier feu de camp en Europe retrouvées en Espagne
Les Néandertaliens savaient donc construire?
A Bruniquel, une grotte redéfinit l'homme de Néandertal… et bien plus
Tags:
Néandertaliens, médicaments, alimentation, chercheurs
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook