Lu dans la presse
URL courte
Par
13212
S'abonner

Les rangs de l'armée américaine s'éclaircissent car des milliers de femmes militaires prennent un congé maternité, ce qui pose surtout problème dans la marine où une femme sur six est renvoyée sur la terre ferme pour cause de grossesse.

De nombreux politiciens appellent déjà à fermer les yeux sur la tolérance et à interdire l'intégration dite de genre.D'après la marine américaine, un record a été établi l'an dernier quand sur 100 femmes 16 ont été radiées des navires pour cause de grossesse. Au total, pendant l'été 2016 3 840 femmes de la marine américaine s'apprêtaient à devenir mères.

L'administration Obama n'affichait pas ces chiffres, dont les journalistes ont pu prendre connaissance seulement cette année grâce à la loi sur la liberté de l'information.

En radiant les futures mamans des navires, la marine américaine est contrainte de les remplacer rapidement — ce qui affecte leur opérationnalité. De plus, un transfert sur la terre ferme coûte 30 000 dollars au Pentagone: au total, la marine américaine a dépensé plus de 100 millions de dollars pour transférer les femmes enceintes dans d'autres unités en 2016.

On ignore quelle sera dorénavant la politique féminine du Pentagone après le changement de pouvoir à Washington. Donald Trump ne s'est pas exprimé à ce sujet et le secrétaire américain à la Défense James Mattis, qui s'y opposait avant sa nomination à ce poste, garde le silence. Si rien ne changeait, plaisantent les marins, il faudra ouvrir des crèches sur les navires de guerre.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Lire aussi:

WSJ: La marine américaine en déclin
Marine Le Pen: le gouvernement français sous influence américaine
La marine américaine a détruit un drone au canon laser dans le golfe Persique
La marine américaine envoie des renforts en mer Noire
Tags:
maternité, femmes, marine, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook