Lu dans la presse
URL courte
Par
18956
S'abonner

La marine russe a réalisé une opération sans précédent en eaux profondes.

Des drones sous-marins et le navire de recherche océanographique Iantar ont retrouvé et inspecté les chasseurs embarqués Su-33 et MiG-29KR perdus dans des incidents de vol en Méditerranée, avant que les drones parviennent à retirer des avions une partie de leurs équipements de bord. Selon les experts, la marine russe possède l'expérience et les équipements les plus modernes pour travailler en eaux profondes dans les conditions les plus difficiles de l'océan mondial.

Les deux chasseurs embarqués avaient été perdus pendant la mission du porte-avions Amiral Kouznetsov près des côtes syriennes. Le MiG-29KR s'était écrasé le 13 novembre 2016 pendant un vol d'entraînement et le 5 décembre, le Su-33 était tombé du pont du porte-avions pendant l'atterrissage.

Le navire Iantar est le premier bâtiment du projet 22010. Il est entré en service dans la marine russe en mai 2015. Officiellement, Iantar fait partie de la flotte du Nord. Sa longueur atteint 172 mètres avec un déplacement d'eau de plus de 5 000 tonnes. Hormis les drones sous-marins, Iantar peut embarquer les bathyscaphes habités pour les eaux profondes Rous, Konsoul et Mir.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Lire aussi:

Les chasseurs du porte-avions russe pourraient aller sur la base de Hmeimim en Syrie
Un glacier de 500.000 mètres cubes risque de se détacher du Mont Blanc, évacuation en cours
La une du Monde sur Beyrouth avec une illustration du caricaturiste Plantu provoque un tollé
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Tags:
opération, Iantar (projet 22010), Su-33, Marine russe, Russie, Méditerranée
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook