Ecoutez Radio Sputnik
    Transformer l'eau de mer en eau potable: c'est possible

    Transformer l'eau de mer en eau potable: c'est possible

    © Pixabay
    Lu dans la presse
    URL courte
    Vesti
    3132

    Les "tamis" d'oxyde de graphène ont déjà attiré l'attention des chercheurs, qui y voient un matériau prometteur pour filtrer l'eau et séparer les mélanges gazeux.

    Ils sont déjà parvenus à concevoir des membranes pour adoucir l'eau de mer.

    Le projet des ingénieurs britanniques pourrait potentiellement aider les millions de personnes qui sont actuellement privées d'accès à l'eau potable sur notre planète.

    Le changement climatique conduit à la réduction des capacités d'approvisionnement en eau des villes modernes, c'est pourquoi les États aisés investissent actuellement dans les technologies d'adoucissement de l'eau de mer.

    Les chercheurs de l'université de Manchester ont ainsi mis au point une méthode de conception de membranes capables de filtrer les sels les plus répandus dans l'eau.

    Dans l'annexe à l'article, Ram Devanathan, du laboratoire PNNL de Richland (USA), indique "qu'il reste encore du travail avant de pouvoir élaborer des technologies de fabrication de membranes bon marché en oxyde de graphène à l'échelle industrielle".

    L'Onu prédit que d'ici 2025, 14% des habitants de la planète connaîtront une pénurie d'eau. La nouvelle technologie pourrait engendrer des changements révolutionnaires dans le processus de filtration d'eau à travers le monde, notamment dans les pays où il est impossible d'utiliser des stations d'adoucissement coûteuses à l'échelle industrielle.

    Les membranes faites d'oxyde de graphène pourront être utilisées dans des stations de moindre taille par rapport à celles construites avec les technologies actuelles. De plus, il serait possible d'obtenir davantage d'eau potable sans dépenser plus d'argent.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Lire aussi:

    Une nouvelle technologie capable de satisfaire 40% de la demande mondiale d'électricité
    Une nouvelle station de dessalement construite en Crimée d’ici 2025
    Des chercheurs israéliens ont créé un filtre à eau anti-virus
    Tags:
    eau potable, graphène, eau, technologies
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik