Ecoutez Radio Sputnik
    Moldavie

    La Moldavie choisit l'Union économique eurasiatique

    © Sputnik. Miroslav Rotar
    Lu dans la presse
    URL courte
    Izvestia
    71591292

    En octobre 2017, la Moldavie recevra le statut d'observateur auprès de l'Union économique eurasiatique (UEE) à l'issue de la réunion des chefs d’État de l'organisation.

    D'après le président moldave Igor Dodon, l'objectif final du pays est de devenir membre à part entière de l'UEE. Bruxelles estime que l'adhésion de Chisinau au bloc économique eurasiatique pourrait être contraire aux engagements pris par le pays dans le cadre de son association avec l'UE. Au contraire, Moscou et Chisinau ne voient aucune entrave juridique à la coopération de la Moldavie avec les deux unions à la fois.

    La Moldavie pourrait devenir le premier pays observateur de l'UEE après qu'Igor Dodon a signé, le 3 avril, un mémorandum d'intention et de coopération avec le chef de la Commission économique eurasiatique Tigran Sarkissian. D'après le président moldave, pendant le sommet de l'union les cinq présidents des États membres de l'UEE ont donné leur accord à l'attribution du statut d'observateur à Chisinau et ont salué cette intention.

    « La décision définitive sera prise lors du prochain sommet de l'UEE début octobre 2017. D'ici là sera mise au point la procédure appropriée car il n'y a pas encore d'observateurs auprès de l'UEE. Cependant, la charte de l'union autorise la participation d'un pays au travail de l'organisation en tant qu'observateur. Une telle directive a été donnée à Bichkek par la Commission économique eurasiatique », a déclaré le président moldave Igor Dodon.

    Bruxelles a réagi avec beaucoup de retenue aux démarches du chef de l'État moldave. Nabila Massrali, porte-parole de la haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité Federica Mogherini, a noté que quoi qu'il arrive la Moldavie devait tenir tous ses engagements pris dans le cadre de l'accord de libre-échange avec l'UE, bien que Bruxelles ne soit pas du tout opposé à ce que ses partenaires concluent des accords économiques avec d'autres acteurs. Toutefois, selon les sources de la Commission européenne, Bruxelles craint qu'à terme l'intégration à l'UEE aille à l'encontre de la coopération entre la Moldavie et l'UE. Entre temps, Igor Dodon a déclaré que le « cap sur l'UEE n'interférait pas du tout avec l'association avec l'UE ».

    Pour cet État frontalier de l'Union européenne, il est important d'entretenir des relations pragmatiques avec Bruxelles. Cependant, les intérêts économiques continuent de lier la Moldavie à la Russie. Les autorités de Chisinau devront donc manœuvrer entre les deux unions.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Lire aussi:

    Dans l’intérêt de la Moldavie, Dodon remet en question un contrat avec une société US
    La Moldavie demandera le statut d’observateur à l’Union eurasiatique
    La Moldavie dit NON à l'installation d'un bureau de liaison de l'Otan à Chisinau
    La Moldavie insiste sur la reconnaissance de sa neutralité par l’Otan
    Tags:
    Union économique eurasiatique (UEEA), Igor Dodon, Moldavie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik