Lu dans la presse
URL courte
Par
12288
S'abonner

C'est Washington qui a demandé à la Russie de relancer le mécanisme de prévention des incidents aériens dans le ciel syrien suspendu par Moscou après la soudaine frappe américaine contre l'aérodrome syrien de Chayrat.

Moscou a remis en vigueur le mémorandum le 13 avril après la demande du secrétaire d'État américain Rex Tillerson, selon trois sources diplomatiques russes."Pendant sa visite à Moscou Rex Tillerson a demandé aux autorités russes de rétablir l'accord", explique une source.

Moscou souligne que cette démarche américaine a été dictée, avant tout, par un besoin des USA de coordonner les actions dans le ciel syrien.

La Russie a suspendu le mémorandum sur la prévention des incidents et la sécurité des vols de l'aviation le 7 avril après le tir de plus de 50 missiles de croisière américains contre l'aérodrome syrien de Chayrat dans la province de Homs. Les États-Unis réagissaient de cette manière à l'incident impliquant un usage prétendu d'arme chimique en Syrie.

Le 13 avril déjà, c'est-à-dire le lendemain de la visite de Rex Tillerson à Moscou, le porte-parole du département d'État américain Mark Toner a annoncé que le mécanisme de prévention des incidents avait été rétabli. Le ministère russe des Affaires étrangères n'a pas confirmé cette information. Le 14 avril, le porte-parole du président russe Dmitri Peskov a déclaré que le mémorandum serait rétabli "si Washington ne commettait plus d'actes imprévisibles".

En suspendant le mécanisme de prévention des incidents dans le ciel, la Russie a clairement laissé entendre qu'elle ne permettrait pas aux États-Unis de prendre des décisions unilatérales et non concertées en Syrie. Washington a manifestement compris ce signal.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Lire aussi:

Mémorandum Russie-USA sur la Syrie: pas de reprise pour l’instant
Poutine prêt à revenir au mémorandum Russie-USA en Syrie
Militaires russes et US: «le mémorandum sur les vols en Syrie est utile»
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Tags:
mémorandum, sécurité des vols, Rex Tillerson, Sergueï Lavrov, Syrie, Russie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook