Ecoutez Radio Sputnik
    Parlement européen

    Une députée italienne veut mettre la question du Donbass au Parlement européen

    © AFP 2017 FREDERICK FLORIN
    Lu dans la presse
    URL courte
    Izvestia
    Traduction de la presse russe (mai 2017) (78)
    9771322

    La parlementaire européenne Eleonora Forenza (Italie) va soulever la question du statut des républiques populaires ukrainiennes de Donetsk (DNR) et de Lougansk (LNR) au parlement italien et au Parlement européen.

    Elle a également l'intention d'organiser une visite des représentants des républiques autoproclamées à Bruxelles. A l'approche du 9 mai, une délégation internationale composée de politiciens, d'experts et d'activistes de plusieurs pays européens avait assisté aux forums de Lougansk et de Donetsk consacrés à la lutte contre le fascisme et le nazisme en Europe. D'après l'organisateur du voyage Tobias Fening, l'initiative d'un seul député européen ne pourra pas changer la position de toute l'UE "mais plus les politiciens visiteront la région, mieux l'Europe comprendra le fond de la situation dans le Donbass". C'est dans cet optique que le prochain forum est déjà en train d'être organisé en DNR et LNR.

    "Il est honteux que l'UE soutienne le régime de Kiev. C'est pourquoi j'ai déjà signé une pétition pour exiger du gouvernement italien qu'il reconnaisse officiellement les républiques autoproclamées. J'évoquerai la pétition qui appelle à cesser de soutenir le gouvernement de Porochenko et à reconnaître les DNR et LNR au Parlement européen. Prochainement, nous y organiserons une réunion où seront conviés les représentants de Donetsk et de Lougansk. Le but étant d'examiner ce problème au niveau international et de montrer comment les habitants se battent courageusement pour leur liberté en luttant contre le fascisme d'aujourd'hui. J'ai pris des responsabilités devant de nombreuses personnes du Donbass. Et j'ai l'intention de tenir parole", a déclaré Eleonora Forenza.

    L'organisateur de la rencontre, l'activiste politique allemand Tobias Fening, soutient cette initiative mais pense "qu'il faudra du temps pour que l'Europe perçoive de manière adéquate les causes réelles et les conséquences de la crise ukrainienne".

    Néanmoins, indique Tobias Fening, les représentants de la délégation internationale ont compris le principal: que "dans le Donbass vivent des gens ordinaires qui veulent la paix et le respect de leurs droits linguistiques, culturels et de de leur liberté d'opinion". La plupart des visiteurs étranges ont été troublés par l'incohérence de la situation réelle avec ce qui est présenté dans les médias occidentaux. Ils ont pu se convaincre que c'est la partie ukrainienne qui empêche les représentants du Donbass de vivre en paix.

    "Je pense que le résultat principal du forum est d'avoir mis en lumière qu'un régime fasciste était établi à Kiev, au cœur de l'Europe. Il tue l'opposition et permet aux nazis d'entrer au gouvernement. Je souligne à nouveau que c'est un problème pour tout le continent, notamment pour l'UE", a déclaré Eleonora Forenza.

    De plus en plus de politiciens européens ignorent les sanctions ukrainiennes et se rendent en Crimée et dans le Donbass pour expliquer à leurs compatriotes la situation réelle. De son côté, le Donbass prépare le prochain forum et attend encore plus de visiteurs de l'UE.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (mai 2017) (78)

    Lire aussi:

    Situation dans le Donbass (2017)
    Six scénarios pour le Donbass
    Lettre ouverte des leaders insurgés à François Hollande et à Angela Merkel
    Tags:
    Eleonora Forenza, Donbass
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik