Ecoutez Radio Sputnik
    En Syrie, les autorités attendent que les Kurdes leur remettent Raqqa

    En Syrie, les autorités attendent que les Kurdes leur remettent Raqqa

    © REUTERS/ Rodi Said
    Lu dans la presse
    URL courte
    Izvestia
    Traduction de la presse russe (mai 2017) (78)
    83799272

    Une fois Raqqa libérée des terroristes, les autorités syriennes attendent qu'elle leur soit remise par les Kurdes qui mènent actuellement l'offensive contre la ville, considérée comme la capitale de l’État islamique.

    Les experts notent que Damas tente aujourd'hui d'établir un dialogue avec ceux qui faisaient jusque là l'objet de ses critiques, et cherche à aboutir à des accords qui conviendraient à toutes les parties tout en garantissant l'intégrité territoriale du pays.

    "A plusieurs reprises déjà, les Forces démocratiques syriennes (FDS, composées essentiellement d'unités kurdes) ont libéré des régions avant de les replacer sous le contrôle des autorités de Damas. Ainsi, s'ils libéraient Raqqa, la ville serait probablement transmise au contrôle des autorités et de l'armée du pays", expliqué Saji Tamma, député du parti Baas.

    Ce dernier note également que de tous les mouvements d'opposition agissant sur le territoire syrien, les autorités du pays considèrent les FDS comme le plus constructif.

    Les FDS ont annoncé le début de leur opération pour libérer Raqqa début novembre 2016, sous le nom "Colère de l'Euphrate". Depuis, les Kurdes ont réussi à isoler la ville du monde extérieur et ont bloqué la capitale de l'EI au nord.

    Les accès situés au sud sont bloqués par l'Euphrate. Jusqu'à récemment, deux ponts permettaient encore de la rejoindre mais ils ont été détruits par la coalition menée par les USA.

    La question de l'appartenance de la ville se pose depuis le début de l'opération. Les Kurdes ont déjà laissé entendre que Raqqa pourrait faire partie de leur région fédérative proclamée au nord de la Syrie en mars 2016. Par la suite, ils ont dit que c'était aux habitants de la ville d'en décider. Selon les dernières informations, les FDS ont l'intention de transférer le contrôle de la ville au conseil municipal local qui pourrait effectivement exprimer sa loyauté à Damas.

    Les autorités syriennes, qui avaient durement critiqué les Kurdes après l'annonce de la création d'une région fédérative, les accusant de "saper l'intégrité du pays", adoptent désormais un ton amical vis-à-vis des FDS.

    Par ailleurs, le président américain Donald Trump a approuvé les livraisons d'armes américaines aux FDS pour faciliter la libération de la capitale de l'EI des terroristes. Bien que Washington exprime toujours au niveau officiel son attachement à l'intégrité de la Syrie, le soutien matériel et politique apporté par les Américains aux Kurdes malgré leur volonté de créer une région fédérative témoigne du contraire.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (mai 2017) (78)

    Lire aussi:

    Les Kurdes annoncent avoir encerclé Raqqa, le fief de Daech en Syrie
    Ankara explique pourquoi il faut chasser Daech de Raqqa sans l’aide des Kurdes
    Les chars US fournis aux Forces démocratiques syriennes participeront à l’assaut de Raqqa

    Lire aussi:

    Daech délogé d’un quartier de Raqqa
    Les Forces démocratiques syriennes encerclent le QG de Daech à Tabqa
    Les miliciens kurdes avancent vers Raqqa
    Plus de 3.000 terroristes à Raqqa, selon la coalition US
    Le Pentagone et les forces kurdes se préparent à l'assaut de Raqqa
    Tags:
    Kurdes, Etat islamique, Raqqa, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik