Ecoutez Radio Sputnik
    Situation en Libye. Archive photo

    Qui empêche le processus de paix en Libye?

    © AP Photo / Mohammed el-Shaiky, File
    Lu dans la presse
    URL courte
    RT
    Traduction de la presse russe (mai 2017) (78)
    0 100

    Le secrétaire général de l'Onu Antonio Guterres a condamné la frappe contre une base aérienne libyenne, qui a fait 141 morts.

    "Si la présence de civils parmi les victimes de la tragédie était avérée, l'Onu inscrirait cette attaque dans la catégorie des crimes de guerre", a-t-il fait savoir. Les belligérants venaient de s'asseoir à la table des négociations et désormais le dialogue, à peine entamé, risque d'échouer.

    "La mort de civils suite à l'attaque contre une base aérienne au sud de la Libye pourrait être qualifiée de crime de guerre", estime le secrétaire général de l'Onu Antonio Guterres. Dimanche 21 mai, il a appelé les belligérants en Libye à "revenir aux négociations" et à "restaurer la paix dans le pays".

    Plusieurs agences de presse ont rapporté une attaque de groupes islamistes contre la base aérienne située près de la ville libyenne de Brak al-Chati. Ce site est contrôlé par l'armée de Khalifa Haftar et par la chambre des représentants de Libye dont le siège se trouve à Tobrouk, à l'est du pays.

    Comme l'a annoncé le porte-parole de l'armée nationale libyenne Ahmad al-Mesmari, l'attaque a fait au moins 141 morts, dont des civils. Les militaires de la base n'ont pas été capables de repousser l'ennemi car ils étaient sans armes du fait qu'ils revenaient d'un défilé, a expliqué le porte-parole.

    L'incident, qui s'apparente à une provocation planifiée, pourrait saper les négociations qui viennent seulement de commencer dans le cadre du processus de paix libyen.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (mai 2017) (78)

    Lire aussi:

    Cousin de Kadhafi: les partisans de la Jamahiriya prêts à revenir au pouvoir en Libye
    Assange traite Hillary Clinton de «boucher de la Libye»
    Début d’un long processus vers la résolution de la crise libyenne
    Crise libyenne: les rivaux Sarraj et Haftar auraient trouvé un terrain d'entente
    Tags:
    processus de paix, ONU, Libye
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik