Ecoutez Radio Sputnik
    40 gènes déterminent notre niveau d'intelligence

    40 gènes déterminent notre niveau d'intelligence

    CC0 / Pixabay
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    Traduction de la presse russe (mai 2017) (78)
    11100
    S'abonner

    Plusieurs arguments confirment la théorie selon laquelle les gènes prédéterminent l'étendue de nombreuses fonctions cognitives, y compris celles liées au facteur g (général).

    Cette question a longtemps été débattue mais des preuves irréfutables ont aujourd'hui été trouvées.

    Une équipe internationale de spécialistes a annoncé la découverte de 40 nouveaux gènes liés à l'intellect humain, dont l'étude aidera les neurobiologistes et les neurologues à comprendre comment le cerveau humain développe les fonctions clefs liées à la réflexion.

    De nombreux facteurs contribuent à notre niveau de QI. L'influence des gènes paraît très insignifiante mais leur étude présente d'énormes perspectives selon les auteurs de l'étude du Centre médical de l'Université libre d'Amsterdam.

    Ils affirment que les gènes jouent un rôle crucial au niveau des bases fondamentales de l'intellect humain. Pour le comprendre, les spécialistes ont analysé les données génétiques de près de 80 000 adultes et des enfants d'origine européenne n'ayant pas de liens de parenté.

    L'étude a été menée en utilisant deux formes différentes d'analyse génétique. La première visait à trouver des mutations, la seconde comparait les gènes. Ceux qui possédaient les gènes du groupe "intelligent" avaient un niveau de QI supérieur de 20% en moyenne à ceux qui en étaient dépourvus.

    Dans la liste des gènes responsables du niveau de QI se trouvent ceux qui jouent un rôle dans la formation de la synapse et sont responsables du contrôle des axones du nerf et de la différentiation neuronale.

    On y retrouve également le gène FOXO3 qui contrôle certains mécanismes d'activité cellulaire et, comme il s'est avéré récemment, est lié à la longévité. Les mutations de ce gène sont directement liées au niveau intellectuel.

    De nombreuses variations génétiques liées à un QI élevé entrent également en corrélation avec d'autres facteurs comme la réussite à l'école, la taille de la tête pendant l'enfance et même le succès dans la lutte contre le tabagisme.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (mai 2017) (78)

    Lire aussi:

    Des traces d'intelligence? A vous de les trouver!
    Une babouchka achète un élixir à 155.000 EUR pour fortifier le mental de sa petite-fille
    Plus le bâillement est long, plus le cerveau est gros!
    Les singes sont-ils aussi intelligents que les hommes?
    Tags:
    intelligence, gènes
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik