Lu dans la presse
URL courte
Par
Traduction de la presse russe (mai 2017) (78)
0 80
S'abonner

C'est une première: alors même qu'il occupe la Maison-Blanche, le Président américain Donald Trump a engagé une équipe d'avocats sous la direction de son vieil ami de New York, Marc Kasowitz.

Ces derniers défendront les intérêts du Président américain dans l'enquête fédérale sur les « relations avec la Russie » qu'on lui attribue, dirigée par le procureur spécial Robert Mueller, ex-directeur du FBI. Les observateurs y voient le signe que la forte pression d'une partie des élites politiques des USA contre Trump pourrait passer d'un plan purement propagandiste au plan judiciaire. Selon le quotidien Izvestia.

Selon les sources informées du milieu diplomatique américain, Donald Trump a commencé à chercher des avocats immédiatement après l'annonce de la nomination du procureur spécial Robert Mueller, le 18 mai, chargé d'enquêter sur les prétendus liens de Trump avec la Russie et l'influence supposée de Moscou sur la présidentielle américaine. Les accusations visant le Président Trump ne sont toujours pas appuyées par la moindre preuve et se réfèrent seulement aux publications de médias libéraux. Ainsi, le Washington Post a annoncé une nouvelle fois hier que le dirigeant américain aurait exigé de l'ex-directeur du FBI James Comey et du directeur de la NSA Michael Rogers qu'ils annoncent publiquement qu'il n'avait pas de liens avec la Russie. En dépit de l'anonymat, de l'infondé et parfois de l'absurdité de telles déclarations dans la presse, elles exercent une sérieuse influence sur l'opinion publique dans le pays.

« Donald Trump prend les devants. Le FBI mène une enquête sur lui et sur son entourage, une commission spéciale a été créée. Les médias et l'establishment démocrate mènent une guerre non dissimulée. Trump veut être prêt à parer les accusations officielles. Ses avocats réuniront un dossier et étudieront différents détails », résume Iouri Rogoulev, directeur de la Fondation d'étude des USA Franklin Roosevelt.

Les adversaires de Trump n'ont toujours pas présenté la moindre preuve pour appuyer leurs accusations. Cependant, le locataire de la Maison-Blanche se prépare au pire et son groupe d'avocats sera nécessaire pour manier toutes les nuances juridiques au cas où ses rivaux décidaient, par exemple, de fabriquer un dossier de fausses preuves.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Dossier:
Traduction de la presse russe (mai 2017) (78)

Lire aussi:

Maison-Blanche: toujours aucune preuve de «complot» entre Trump et Moscou
Pas de manifestation contre Trump en Arabie: le secrétaire US du Commerce fasciné
Trump traite Kim Jong-un de «fou à l’arme nucléaire»
Déjà vu: Melania Trump rejette la main de son mari à Rome
Tags:
avocat, Donald Trump, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook