Ecoutez Radio Sputnik
    Les forces de l'ordre afghanes à Kaboul

    L'attentat de Kaboul pousse la coalition occidentale dans une impasse

    © REUTERS / Omar Sobhani
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    457
    S'abonner

    Une explosion a retenti mercredi matin dans le centre de Kaboul, faisant 90 morts et 300 blessés. Cet attentat est un nouveau coup dur pour les autorités afghanes et le président Ashraf Ghani, constatent les experts.

    L'attentat a été commis par un kamikaze dans le quartier diplomatique de la capitale afghane près d'un poste de contrôle situé à une entrée du centre-ville, rapporte le correspondant local du Wall Street Journal. L'explosion s'est produite à proximité des ambassades des USA et d'Allemagne. L'attaque a été revendiquée par le groupe terroriste État islamique. Selon le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

    L'ambassade américaine a précisé qu'il s'agissait d'un attentat à la voiture piégée. Plusieurs diplomates étrangers ont été blessés, y compris des représentants japonais et allemands. L'ambassade de Russie et son personnel n'ont pas été touchés.

    « L'attentat a mis en évidence que le gouvernement afghan était incapable d'assurer la sécurité dans la capitale, a déclaré Arkadi Doubnov, politologue et expert pour l'Asie centrale. C'est un sérieux préjudice porté à la réputation et à l'image des autorités officielles. »

    L'attentat a été perpétré pendant le Ramadan. « Les terroristes n'ont pas renoncé à tuer des innocents même pendant le Ramadan, mois de prières sacrées et de clémence », a déploré le président Ashraf Ghani.

    Cette période marque la plus forte exacerbation de la confrontation dans la région depuis le début du conflit civil. En avril, les talibans avaient revendiqué l'attaque contre la base militaire située près de Mazâr-e Charîf, qui avait tué 140 militaires.

    L'attentat de Kaboul s'est produit alors que les USA venaient d'annoncer leur intention d'envoyer un contingent supplémentaire de 5 000 hommes en Afghanistan. Les militaires américains rejoindront la mission de l'Otan déjà présente dans la région, qui s'occupe essentiellement de la formation des soldats afghans mais participe également à certaines opérations spéciales. Actuellement, on compte 8 400 soldats américains en Afghanistan.

    L'expert souligne que la coalition occidentale s'est retrouvée dans une impasse où toute action est susceptible de se retourner contre elle et contre Kaboul. « L'unique solution consiste à combiner la force militaire au lancement des négociations de paix », conclut Arkadi Doubnov.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Lire aussi:

    Attentat suicide à Kaboul contre un convoi de l'Otan, 8 morts et plusieurs blessés
    Attentat près de l’ambassade d’Allemagne à Kaboul, des dizaines de morts
    Daech revendique l’attaque à Kaboul qui a fait des blessés
    Une forte explosion à Kaboul fait au moins un mort et plusieurs blessés
    Tags:
    attentat, Etat islamique, Kaboul
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik