Lu dans la presse
URL courte
Par
2620
S'abonner

Le secrétaire de l'armée américaine Robert Speer et le chef d'état-major de l'armée américaine Mark Milley ont demandé au Sénat d'augmenter le budget des forces armées de 6,9 milliards de dollars.

Au total le commandement souhaite recevoir 137,2 milliards de dollars, notamment sous prétexte de lutter contre la « menace » émanant de la Russie, de la Chine et de l'Iran. Selon le site de la chaîne RT.

Les militaires américains sont particulièrement préoccupés par le renforcement des positions de Moscou au Moyen-Orient. Le budget militaire américain est le plus important du monde: selon les experts, il est deux fois plus important que la somme des dépenses militaires de la Russie et de la Chine.

Robert Speer estime que l'état opérationnel des forces armées américaines est un facteur clef pour réfréner les « menaces émanant de la Russie, de la Chine, de l'Iran et de la Corée du Nord ».

Le ministère de l'armée compte allouer ces fonds supplémentaires pour « contenir la Russie » en Europe.

Cet argent servira également à constituer des « réserves de matériel et d'armements dans les régions stratégiques en Europe » en plus des forces déjà déployées. Le rapport de Robert Speer souligne que cette démarche « renforcera les garanties de sécurité des alliés des USA et servira de facteur de dissuasion pour les ennemis potentiels ».

Au total, Washington a projeté 34 000 soldats en Europe. Rien qu'en janvier, les USA ont envoyé 4 200 soldats et officiels, 250 chars, 190 véhicules blindés, près de 300 armements et 1 700 moyens de transport sur le continent européen. Une partie de ce matériel a été déployé dans les pays baltes — en Lettonie, en Lituanie et en Estonie —, c'est-à-dire à la frontière avec la Russie. En avril, encore 1 300 soldats et 286 véhicules blindés ont été projetés d'Allemagne en Pologne pour les troupes de l'Otan.

Ces opérations se déroulent dans le cadre du programme américain Atlantic Resolve qui a pour objectif annoncé de « contenir la Russie ».

Plus tôt, le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov avait déclaré que la présence accrue de militaires de l'Otan et l'expansion du bouclier antimissile ( ABM ) en Europe de l'Est menaçaient la sécurité nationale russe.

« Ce n'est pas simplement une rhétorique russophobe mais des démarches agressives qui portent effectivement atteinte à nos intérêts nationaux et représentent une menace pour notre sécurité », a noté le ministre.

L'aviation russe combat le terrorisme en Syrie depuis octobre 2015. Rien que pendant sa première année dans le ciel syrien, l'aviation a effectué 15 000 vols opérationnels ayant permis d'éliminer plus de 30 000 sites d'infrastructure des terroristes.

L'armée américaine compte également renforcer les forces cybernétiques des USA. « Nous demandons au Congrès de soutenir notre projet de budget pour 2018 afin que nous puissions poursuivre la modernisation de notre réseau informatique global et accroître le potentiel cybernétique défensif et offensif dans le but de renforcer la sécurité nationale des USA », a déclaré Robert Speer.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Lire aussi:

Bavures de la coalition: «Le mythe de l’efficacité de l’armée US est enterré»
«L'armée US est puissante, mais la Russie est plus forte que tout agresseur»
Les nouveaux «joujoux» de l’armée US pour contrer la Russie
Armée US en Pologne: la société dangereusement divisée
Tags:
États-Unis, armée, menace russe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook