Ecoutez Radio Sputnik
    Police US

    Des congressistes américains attaqués par un tireur

    © Fotolia / Dominik Herz
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    171
    S'abonner

    Mercredi 14 juin, dans la banlieue de Washington un Américain de 66 ans armé d'un fusil d'assaut a ouvert le feu sur un groupe de congressistes républicains réunis pour un entraînement en prévision d'un match de baseball caritatif.

    Le criminel a blessé plusieurs personnes avant de se faire abattre par les policiers. Selon certaines informations, avant l'attaque le tireur aurait demandé au groupe de politiciens s'ils étaient démocrates ou républicains, écrit le site de la chaîne RT.

    L'assaillant a tiré une centaine de coup de feu dans tous les sens. Plusieurs personnes ont été blessées, dont le chef de la majorité républicaine à la chambre des représentants Steve Scalise et deux policiers du Capitole affectés à sa protection. Les renforts de police arrivés sur place ont abattu le criminel.

    Le sénateur républicain du Kentucky Rand Paul a déclaré que les policiers du Capitole accompagnant les politiciens avaient réussi à empêcher un « véritable massacre ».

    Le chef de la police municipale Michael Brown a qualifié les faits d' « incident isolé ». Étant donné que des membres du congrès se trouvaient parmi les victimes, l'enquête a immédiatement été prise en charge par le FBI. Bien que le Bureau n'écarte aucune version — terrorisme y compris — les circonstances de l'attaque laissent penser que les motivations du tireur étaient politiques.

    L'assaillant a été identifié comme étant James Hodgkinson, 66 ans, vivant dans l'Illinois. La chaîne Fox News rapporte que Hodgkinson travaillait à l'inspection des immeubles résidentiels et des entreprises commerciales et industrielles. En 2016, sa licence professionnelle a expiré et il s'est retrouvé sans emploi. Hodgkinson était connu des services de police suite à des plaintes déposées contre lui pour dégradation de biens et les forces de l'ordre avaient souligné un penchant potentiel pour la violence.

    Donald Trump
    © AFP 2019 SAUL LOEB
    Les journalistes et les partisans de Trump ont rapidement noté un détail curieux: les chaînes américaines NBC et CNN ne se sont pas empressées de révéler les opinions politiques de Hodgkinson, en dépit de la découverte de ses pages sur les réseaux sociaux. Le premier à évoquer son éventuelle orientation politique de gauche fut le journaliste Paul Joseph Watson.

    « Le tireur James T. Hodgkinson est un gauchiste soutenant Bernie Sanders », a-t-il écrit sur Twitter.

    En effet, le tireur n'était manifestement pas satisfait des initiatives de la Maison blanche ces derniers mois. « Trump est un traître. Trump a détruit notre démocratie. Il est temps d'éliminer Trump et compagnie », écrivait le tireur sur Facebook.

    Il s'est avéré ensuite que l'inspecteur du bâtiment de 66 ans ne sympathisait pas seulement avec Sanders sur les réseaux sociaux, mais qu'il avait même participé au travail de son QG de campagne en tant que bénévole. Cette information a été confirmée par le sénateur Sanders, ancien rival d'Hillary Clinton lors des primaires démocrates.

    Après l'incident, le président Trump a appelé les Américains à s'unir et à travailler pour le « bien commun ».

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Lire aussi:

    Trois morts dans une fusillade à San Francisco
    Trump: le tireur qui a blessé le membre du Congrès US est décédé
    Tentative d'assassinat d'un membre du Congrès US, cinq personnes blessées
    Ambassadeur russe tué à Ankara: le donneur d’ordre présumé identifié
    Tags:
    tireur, Washington (Etat)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik