Lu dans la presse
URL courte
Par
6280
S'abonner

Plusieurs fractions du parlement ukrainien ont l'intention d'initier la procédure de destitution du Président Piotr Porochenko.Le parti Patrie de Ioulia Timochenko est à l'origine de cette initiative soutenue par le bloc d'opposition et le parti Samopomochtch. Certains députés hors fraction prônent également la démission du dirigeant ukrainien.

La Constitution du pays prévoit la possibilité de destituer le Président, mais la loi fixant la procédure exacte n'a jamais été votée en 25 ans d'indépendance de l'Ukraine. Elle a enfin été soumise au parlement et devrait être examinée prochainement. Selon le quotidien Izvestia.

Selon une source du parti Patrie, le mouvement soutient à l'unanimité la destitution du Président car «on ne peut plus tolérer la corruption et l'abus de pouvoir». Mais bien que l'article 111 de la Constitution implique la possibilité de destituer le Président, il est pratiquement impossible de le faire dans la pratique car aucune loi ne réglemente ce processus.

D'après le député Igor Loutsenko (Patrie), il existe au moins six raisons de destituer Piotr Porochenko.

«Les raisons les plus importantes sont le non-respect de la Constitution en matière d'instauration de la loi martiale dans le cadre d'une menace et d'une agression extérieure, ainsi que le non-accomplissement d'autres devoirs présidentiels concernant la signature opportune de projets de loi importants. Le travail législatif stagne à cause de l'inaction du garant de la Constitution», souligne-t-il.

Ioulia Timochenko a déclaré aux journalistes que «Porochenko méritait d'être destitué depuis longtemps — depuis qu'il a commencé à gagner de l'argent sur le sang et sur la guerre avec son entourage corrompu».

«C'est un premier élément de haute trahison. De plus, en trois ans il s'est accordé de nombreux pouvoirs supplémentaires qui ne sont pas prévus par la Constitution», note Sergueï Vlassenko, avocat de Ioulia Timochenko.

Un rassemblement s'est tenu récemment devant le parlement, où près de 300 représentants de différentes forces politiques exigeaient d'adopter une nouvelle loi sur les élections et d'instaurer un mécanisme de destitution du Président. Hier, le Conseil régional de Kiev a exhorté le parlement à initier la procédure de destitution de Porochenko. Les députés ont déclaré que les agissements du Président présentaient des signes de crime contre la souveraineté du pays, son propre peuple, les droits civiques et la sécurité nationale.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Lire aussi:

Porochenko: Trump veut élargir la coopération militaro-technique avec Kiev
Moscou ne se lancera pas dans une «course à la rencontre avec Trump»
Poutine à Porochenko: s’il se prétend européen, «qu’il ferme ses comptes offshore»
Député ukrainien: l'Ukraine ne cesse d’acheter des matériels militaires russes
Tags:
destitution, Petro Porochenko
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook