Ecoutez Radio Sputnik
    La ville de Mossoul en fumée

    Il est un peu trop tôt pour parler d'une «victoire totale sur Daech» en Irak

    © REUTERS / Alaa Al-Marjani
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    340
    S'abonner

    «L'Irak est définitivement libéré de l’État islamique!», a déclaré le commandement irakien après avoir repris Mossoul, la deuxième plus grande ville du pays. De nombreux signes indiquent pourtant que des terroristes de Daech sont encore présents à Mossoul.

    Surtout: que vont faire les terroristes quand ils auront complètement quitté la ville?

    Les djihadistes de Daech «ne contrôlent plus aucun quartier de Mossoul. La présence de l'État islamique en Irak est révolue à tout jamais», a annoncé le ministère irakien de la Défense. Selon le magazine en ligne Vzgliad.

    L'opération de libération de Mossoul, qui était présentée par les USA et leurs alliés comme l'événement principal de la guerre contre Daech, a été lancée en octobre 2016. A en croire les militaires irakiens, la succession d'assauts a conduit à la victoire. L'armée de Bagdad était appuyée par l'aviation de la coalition internationale menée par les USA. Les Américains peuvent donc inscrire la victoire dans la bataille de Mossoul à leur actif.

    Mardi, l'agence Associated Press a rapporté que les forces irakiennes avaient dû réduire le rythme de l'offensive à cause des contre-attaques de Daech dans les quartiers ouest de Mossoul, pourtant considérés comme libérés des terroristes. Et même jeudi, après la déclaration de victoire des militaires irakiens, on a rapporté la «poursuite de l'opération d'expulsion des terroristes de la vieille ville» à Mossoul.

    En neuf mois d'opération, 900.000 personnes ont quitté cette ville de presque 1,5 million d'habitants. La reconstruction prendra des années et coûtera des milliards de dollars, indiquent les autorités irakiennes. L'aéroport, la gare et l'université devront être entièrement reconstruits.

    «En réalité les unités de la 3e division de l'armée irakienne n'ont avancé que de 200 mètres en 24 heures et ont pris le contrôle du territoire où se situait la mosquée d'al-Nouri», résume Anton Mardassov, chef du département de recherche sur les conflits au Moyen-Orient et les forces armées de la région à l'Institut du développement innovant.

    Néanmoins, dans les semaines à venir la police et l'armée irakiennes pourraient tout de même prendre le contrôle d'autres quartiers. Mais cela ne signifiera pas encore un départ de Daech d'Irak.

    De plus, il existe encore en Irak des enclaves de l'État islamique dans la ceinture de Bagdad, autour de la capitale.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Lire aussi:

    Damas s'inquiète des plans de renversement nourris par les USA
    Comment réhabiliter les enfants éduqués par Daech?
    Au moins 8 civils tués dans une frappe aérienne de la coalition US en Syrie
    Tags:
    Etat islamique, Irak, Mossoul
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik