Lu dans la presse
URL courte
Par
Traduction de la presse russe (juillet 2017) (61)
324
S'abonner

La rencontre entre le président américain Donald Trump et son homologue russe Vladimir Poutine, le 7 juillet à Hambourg en marge du sommet du G20, est l'une des plus attendues sur la scène politique internationale.

On ignore encore l'objet de leur conversation mais les médias étrangers ont déjà émis quelques hypothèses.

Le Washington Post a notamment publié un article intitulé «Ce que Trump doit dire à Poutine pendant leur première rencontre». L'auteur suggère au président américain de renoncer à son «admiration pour les penchants autoritaires de Poutine» pour «poser au président russe plusieurs questions difficiles». De plus, selon le journal, il est nécessaire d'évoquer l'«ingérence de la Russie dans la présidentielle américaine».

Cependant, note CNN, pendant cette rencontre qui «déterminera le futur ordre mondial» le thème de l'ingérence de la Russie dans les élections américaines ne sera pas soulevé.

Rappelons que la presse occidentale continue d'accuser gratuitement la Russie d'avoir influencé l'issue des élections aux USA, y compris par le biais de hackers. Aucune preuve n'a pourtant encore été présentée.

Le journal britannique The Guardian indique que les diplomates russes ont défini quatre grands thèmes qui seront abordés pendant l'entretien: les conflits en Syrie et en Ukraine, l'établissement des canaux de communication entre les forces armées des deux pays et les relations économiques.

On attend également de la Russie qu'elle propose à Washington de faire face ensemble à la menace terroriste car l'Otan ne parvient pas à remplir cette tâche.

Le quotidien américain Newsweek suppose que les deux présidents tenteront de prouver leur importance à l'autre car «aucun d'eux ne voudra paraître faible».

Selon la chaîne allemande Das Erste, Poutine et Trump «sont proches dans leur façon de penser mais aucun d'eux ne voudra le reconnaître pendant cet entretien».

La journaliste Natasha Bertrand a déclaré à MSNBC que «Trump ne pourra très probablement pas exprimer à Poutine toutes les revendications de la société américaine envers le dirigeant russe».

Elle pense aussi que le président russe «proposera de coopérer en Syrie et au Moyen-Orient — probablement en échange de la disposition de Trump à assouplir les sanctions antirusses et à rendre à la Russie sa propriété diplomatique saisie par Obama en décembre».

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Dossier:
Traduction de la presse russe (juillet 2017) (61)

Lire aussi:

Un sans-abri meurt, son chien aide à retrouver son corps dans la Drôme
Washington promet de punir ceux qui «violent» les «sanctions de l'Onu» contre l'Iran
Des policiers visent la foule lors d’un contrôle de masque qui dégénère à Paris - vidéo
Une rixe entre militaires et policiers se termine par deux blessés et trois gardes à vue
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook