Ecoutez Radio Sputnik
    Coupe des confédérations 2017

    Les médias étrangers louent l'organisation de la Coupe des confédérations

    © Sputnik. Mikhail Kireev
    Lu dans la presse
    URL courte
    RT
    Traduction de la presse russe (juillet 2017) (61)
    171

    Avant la Coupe des confédérations, certains médias avaient publié plusieurs articles controversés sur le tournoi et son organisation, ce qui avait entraîné des craintes chez les supporters: les journalistes étrangers qui ont assisté aux matchs en Russie ont finalement constaté que leurs peurs étaient vaines.

    Avant le début de la Coupe des confédérations, les médias étrangers avaient exacerbé l'atmosphère autour du tournoi. La presse britannique avait mis en avant le thème des ultras qui, soi-disant, organisaient des émeutes régulières dans les stades russes et n'étaient du tout hospitaliers. Après cela la chaîne allemande ARD, qui avait parlé au monde du dopage dans le sport russe, a diffusé un reportage sur le football intitulé «La répétition générale de Poutine: la Russie, la FIFA et la Coupe des confédérations» évoquant de prétendus «esclaves nord-coréens» qui auraient travaillé sur les sites de construction des stades. Le même sujet a été rapporté par le journal britannique The Guardian.

    Mais les médias étrangers ont commencé à changer d'avis avec le début du tournoi. Der Spiegel a cité le président de la FIFA Gianni Infantino, qui n'a pas lésiné sur les compliments envers les organisateurs. Selon lui, la Coupe des confédérations a été une «excellente épreuve test avant le Mondial». Pendant ce tournoi la Russie a «largement souri» en montrant au monde son «vrai visage». Pour conclure Gianni Infantino a ajouté que «si c'est à cela que ressemble un tournoi problématique, alors on voudrait que tous les tournois soient aussi problématiques».

    Le correspondant de la revue australienne Gold Coast est resté impressionné par le tournoi. «Le but de la Coupe des confédérations consiste à se préparer pour l'accueil du Mondial. Et la Russie a passé cette épreuve haut la main. L'organisation était irréprochable, tous les supporters ont été chaleureusement accueillis et les stades répondent aux normes mondiales», affirme son article.

    Le correspondant de la BBC Mani Djazmi a accordé une attention particulière à Moscou. «En ce qui concerne l'organisation, la Coupe des confédérations s'est bien déroulée, notamment à Moscou», a-t-il déclaré.

    La correspondante de CNN World Sport Amanda Davis a également partagé ses bonnes impressions: «Les deux semaines passées en Russie touchent à leur fin. La prochaine fois nous y assisterons à la Coupe du monde de football de 2018. J'ai eu l'occasion de visiter quatre villes où se tenaient les rencontres. Et même si l'état des stades a été quelque peu critiqué, pour la plupart des équipes et des supporters les échos sur les sites à Moscou, à Saint-Pétersbourg, à Kazan et à Sotchi sont positifs».

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (juillet 2017) (61)

    Lire aussi:

    Coupe des Confédérations 2017
    Halk: le racisme n’existe plus dans le football russe
    Coupe du monde de foot, la Russie saura-t-elle relever le défi sécuritaire?
    Tags:
    médias, Coupe des confédérations 2017 de la FIFA, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik