Lu dans la presse
URL courte
Par
Traduction de la presse russe (juillet 2017) (61)
8235
S'abonner

Les manœuvres navales Sea Breeze des USA et de l'Ukraine se dérouleront en mer Noir du 10 au 22 juillet.

Les exercices impliqueront l'armée de terre, la marine, ainsi que les unités d'infanterie de marine de 17 pays membres de l'Otan. Le principal scénario des manœuvres sera centré sur la garantie de la stabilité en mer Noire. Selon les experts, c'est surtout un moyen de rappeler à la société ukrainienne que l'Amérique n'a pas encore oublié Kiev.

Les exercices navals internationaux Sea Breeze sont régulièrement organisés par Kiev et Washington depuis 1997 dans le cadre du mémorandum sur l'entente et la coopération en matière de défense et de relations militaires entre les ministères de la Défense des USA et de l'Ukraine.

Cet accord est bilatéral mais depuis 17 ans, hormis les pays organisateurs, d'autres pays membres de l'Otan et du programme Partenariat pour la paix participent à ces exercices. Cette année sont attendus des militaires belges, bulgares, britanniques, grecs, géorgiens, italiens, canadiens, lituaniens, moldaves, norvégiens, polonais, roumains, turcs, français et suédois.

Le communiqué diffusé par le commandement européen des forces armées américaines (EUCOM) rapporte que le principal objectif des 17e manœuvres annuelles consiste à «accroître la flexibilité et la compatibilité fonctionnelle, renforcer les capacités de riposte et montrer la détermination des forces alliées et de partenariat à assurer la stabilité en mer Noire».

Les militaires travailleront des scénarios en mer et dans les airs. Une attention particulière sera accordée à la défense antiaérienne, à la lutte anti-sous-marine, au débarquement et aux opérations de sauvetage.

Pour ces exercices, les USA ont envoyé en mer Noire 800 marins et fantassins de marine, ainsi que le croiseur Hué City de classe Ticonderoga, le destroyer Carney de classe Arleigh Burke, l'avion de patrouille anti-sous-marin P-8A et d'autres équipements techniques.

Le 7 juillet les médias ukrainiens ont annoncé l'atterrissage à Odessa d'un avion de transport militaire C-17 Globemaster III qui amenait les équipements pour les exercices.

«La principale particularité des exercices Sea Breeze 2017 est le changement de la structure de l'état-major qui se composera cette année directement du commandement des exercices et d'un QG séparé de commandement naval élaboré selon les normes de l'Otan», annonce le site du ministère ukrainien de la Défense.

D'après le capitaine de vaisseau Alexeï Neïgpapa, l'état-major multifonctionnel du commandement naval contrôlera et gérera non seulement les forces des groupes tactiques navals, mais également des groupes côtiers et aériens. Ce sont ces changements qui permettront «d'approuver la capacité du futur état-major de commandement naval à gérer les forces dans les opérations selon les normes de l'Otan», affirme-t-il.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Dossier:
Traduction de la presse russe (juillet 2017) (61)

Lire aussi:

Un scientifique nucléaire iranien de haut rang assassiné près de Téhéran
Comment les policiers ont justifié les coups portés sur le producteur de musique à Paris
Elle lui envoie 3.000 mails, pensant qu’il l’aime: elle finit en garde à vue
Zarif constate des «indications sérieuses du rôle d'Israël» dans la mort d'un scientifique nucléaire
Tags:
exercices navals, frontière, Ukraine, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook