Ecoutez Radio Sputnik
    MAKS 2017

    Le nouveau «tueur d'artillerie» russe présenté au salon MAKS 2017

    © Sputnik . Ramil Sitdikov
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    Traduction de la presse russe (juillet 2017) (61)
    8671
    S'abonner

    Le tout nouveau système 1L260-E de reconnaissance des positions d'artillerie et de missiles a été présenté au salon aéronautique MAKS 2017 à Joukovski en Russie.

    Il s'agit d'une version améliorée du système de reconnaissance d'artillerie Zoopark déjà en service dans les forces armées russes. A partir de la trajectoire des obus ou des missiles, le 1L260-E calcule la position des vecteurs et des dispositifs qui les ont tirés. Les canons automoteurs américains M109A6 Paladin sont détectés dans un rayon de 23 km, les lance-roquettes multiples (LRM) MLRS à 45 km, et le complexe tactique ATACMS jusqu'à 65 km. Le système russe identifie les canons automoteurs et les LRM même s'ils tirent à partir de leur position d'éloignement maximal, et l'ATACMS peut détruire des cibles à l'arrière, c'est pourquoi ses vecteurs se retrouvent également dans le champ de vision du 1L260-E. Selon le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

    Le complexe de reconnaissance d'artillerie dispose d'un radar 3D à antenne active avec un angle de vision de 90 degrés à l'horizontale et de 40 degrés à la verticale. Les radars scannent automatiquement la zone, identifient les obus et les missiles (en même temps que les appareils aériens), et les accompagnent tout en calculant leur trajectoire. Les données obtenues arrivent en temps réel au poste de commandement du complexe, et en cas de nécessité elles sont directement transmises aux systèmes d'attaque qui fonctionnent en régime automatique ou semi-automatique.

    Étant donné que la portée des canons automoteurs russe Koalitsia, des LRM Smertch et du complexe tactique Totchka-U est supérieure à celle de leurs analogues américains ou otaniens, la source d'une activité d'artillerie peut être éliminée dans difficulté. Tout comme Zoopark, le 1L260-E calcule non seulement le point de lancement, mais également la destination finale de la trajectoire des projectiles, c'est pourquoi il peut être utilisé pour corriger un tir ami tout aussi rapidement et efficacement.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (juillet 2017) (61)

    Lire aussi:

    Le deuxième jour du salon aérospatial MAKS-2017 en Russie
    MAKS-2017: L'aéronautique moderne déploie son charme à Joukovski
    MAKS-2017: Poutine apprécie le niveau croissant du Salon aérospatial
    Le Salon MAKS-2017 présente son spectacle aérien (vidéo)
    Les nouveautés les plus attendues du salon aérospatial MAKS 2017 en Russie
    Tags:
    armée, MAKS 2017, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik