Ecoutez Radio Sputnik
    Un Su-35

    Le Su-35 reconnu comme le «chasseur russe le plus dangereux» en Europe

    © Photo. JSC Sukhoi Company
    Lu dans la presse
    URL courte
    Nezavissimaïa gazeta
    Traduction de la presse russe (août 2017) (72)
    381305

    Le vol de démonstration du Su-35 pendant le Salon aérospatial international MAKS 2017 a fait une grande impression en Occident.

    Avec l'aphorisme qui leur est propre, les Américains ont déclaré que ces vols font littéralement «exploser le cerveau» et, selon certaines informations, ont interdit de montrer à leurs pilotes, afin de ne pas les démoraliser, la vidéo des acrobaties aériennes réalisées par le Su-35. Dans le même temps, le constructeur a déjà reçu des requêtes d'achat de Chine, d'Inde, d'Indonésie et d'ailleurs. Le ministère russe de la Défense a l'intention d'acquérir plus de 90 Su-35 d'ici 2020.

    A l'heure actuelle, le marché des chasseurs polyvalents lourds est dominé par les Su-30 russes et les F-15 et F/A-18 américains de différentes versions. Au total, de 2013 à 2016, près de 130 avions ont été vendus pour plus de 7 milliards de dollars. La Russie, détendant 87% du marché dans le segment des avions de cette classe, est un leader incontestable. Et, d'après l'agence d'exportation d'armement russe Rosoboronexport, sa position ne sera que renforcée avec l'arrivée sur le marché du Su-35, dont les performances techniques et opérationnelles non seulement dépassent celles de tous les chasseurs de 4e génération, mais également n'ont pratiquement rien à envier aux appareils de 5e génération.

    Le tout nouveau chasseur polyvalent hautement manœuvrable de 4++ génération Su-35 est une version considérablement améliorée de ses prédécesseurs Su-27 et Su-30. C'est à présent le chasseur polyvalent le plus moderne capable non seulement d'assurer la suprématie dans les airs, mais également de frapper efficacement les cibles terrestres et maritimes. Pour la première fois le Su-35 a été présenté au salon MAKS 2007. Et depuis 10 ans ses capacités sont pratiquement passées à la loupe.

    Soukhoï Su-27: il y a 40 ans, le premier vol
    © Sputnik . Pavel Lisitsyn
    En 2008 a été organisée une simulation de combat aérien opposant les Su-35 aux chasseurs américains F-22, F/A-18 Super Hornet et F-35 à la base aérienne américaine de Hickam (Hawaï). Le résultat n'était pas rassurant: dans 20 combats les Américains n'ont remporté qu'une seule victoire. Les USA ont expliqué leur embarras par la super-manœuvrabilité du Su-35 qui permet de remporter les affrontements aériens face aux avions furtifs.

    Dès les premiers essais le Su-35 a franchi la vitesse du son sans postcombustion (seuls les MiG-31 et F-22A Raptor peuvent le faire aujourd'hui). Tout cela grâce à son nouveau moteur. La modernisation du moteur AL-31F pour le Su-35 a débouché sur la conception du moteur de série 117S, dont les performances sont 2-2,7 fois plus élevées par rapport au prédécesseur. Sachant que le Su-35 peut développer une vitesse de 1400 km/h près du sol, 2400 km/h en altitude avec un plafond de 18.000 mètres. A titre de comparaison: la vitesse maximale du chasseur américain F-35 est de seulement 1900 km/h.

    Le Su-35 possède une cellule améliorée réduisant sa visibilité radar. Grâce aux excellentes caractéristiques d'accélération et de manœuvrabilité assurées par les moteurs à vecteur de poussée orientable et les propriétés aérodynamiques de l'appareil, le Su-35 est capable de pénétrer rapidement dans la zone de tir de missiles sur un ennemi aérien et, après l'attaque, effectuer une manœuvre antimissile. L'autonomie accrue de vol de 3.550 km est devenue un avantage indéniable. Sachant que le Su-35 pardonne de nombreuses erreurs de pilotage.

    La principale particularité du Su-35 réside dans ses nouveaux équipements de bord dotés d'un système informatique de contrôle destiné à une liaison fonctionnelle, logique et informatique des ordinateurs de bord dans une système intégré commun.

    Le système de contrôle d'armement du Su-35 est équipé d'un nouveau radar N035 Irbis capable de détecter des cibles dans un rayon de 400 km. Il permet d'identifier et de suivre jusqu'à 30 cibles aériennes et d'attaquer parallèlement les huit les plus dangereuses parmi elles.

    Les 12 points d'emport du chasseur permettent d'embarquer jusqu'à 8 tonnes de munitions. En outre, il est prévu d'intégrer sur le Su-35 de nouveaux types d'armes de haute précision air-air et air-sol, y compris de longue portée.

    Un Su-35 coûtera au ministère russe de la Défense près de 20 millions de dollars. Impossible de trouver un meilleur rapport qualité/prix sur le marché.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (août 2017) (72)

    Lire aussi:

    Le Su-35 est le «cauchemar nocturne» de l’aviation US, selon The National Interest
    Su-35: le chasseur russe qualifié de «plus meurtrier» aux USA
    Ce que l'on sait de la possible modernisation des avions militaires russes
    Tags:
    chasseur, Su-35, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik