Ecoutez Radio Sputnik
    jardin

    Le président chinois fait construire une immense ville-jardin au sud de Pékin

    CC0 / pixabay
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    Traduction de la presse russe (août 2017) (72)
    1160
    S'abonner

    La ville-jardin, baptisée Xiongan, sera située à 100 km au sud-ouest de Pékin pour décongestionner la capitale chinoise.

    «Ce sera une petite ville, mais elle sera intelligente et verte», affirment les auteurs du projet supervisé par le président chinois Xi Jinping en personne. Montant des investissements prévus? 525 milliards d'euros. Cette «petite» ville, à l'échelle chinoise, abritera près de 2,5 millions d'habitants. «Cette ville intelligente est appelée à devenir un nouveau pôle économique du pays, ainsi qu'à réduire l'expansion des villes et à protéger l'environnement», stipule le communiqué de presse de la compagnie gérant le projet. Selon le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

    Le gouvernement de la province du Hebei sera l'unique actionnaire de la compagnie qui procédera prochainement au lancement du projet. Cette dernière, enregistrée avec un capital total de 10 milliards de yuans (1,49 milliard de dollars), l'utilisera pour attirer des investissements étrangers.

    Les différents projets incluent l'attribution de terrains pour planter des centaines de milliers d'arbres et de plantes, la construction d'immeubles résidentiels et commerciaux, l'amélioration de l'environnement et le développement du tourisme à Baiyangdian, où se trouve un grand lac d'eau douce, ainsi que la construction de l'infrastructure de transports, des sites énergétiques et sociaux.

    Les autorités chinoises ont fait part de leur intention de créer le nouveau district de Xiongan en tant que nouvelle zone économique de niveau national pour soulager la capitale du pays de certaines fonctions non capitales. Xiongan se situe à environ 100 km au sud-ouest du centre de Pékin et englobe les districts Xiong, Rongcheng et Anxin à Baoding et au Hebei. Le territoire de la nouvelle zone économique s'étendra sur près de 2.000 km².

    Les autorités chinoises ont entamé début août la formation de 2.000 agriculteurs qui devront se familiariser avec le paysage agricole du nouveau district afin de faire de Xiongan l'endroit le plus propre de la Chine. Il n'est pas un secret que les villes chinoises, notamment Pékin, éprouvent de sérieux problèmes de pollution et vivent dans un smog permanent. Les agriculteurs ne reçoivent pas seulement les compétences nécessaires pour poursuivre leur carrière et créer des entreprises, mais ils obtiennent également des connaissances très spécifiques. Par exemple, ils suivent aussi des cours dispensés par des infirmières où ils apprennent les régimes utiles pendant la grossesse. En ce qui concerne les traditions chinoises, on leur inculque comment cultiver, préparer et même boire correctement le thé.

    Dès que ce projet a été dévoilé en avril, les autorités des administrations qui composent le nouveau district ont fermé des milliers de compagnies polluantes. Une inspection écologique a été organisée dans plus de 7.200 entreprises, dont près de 4.000 ont été fermées. Environ 100 personnes ont été interpellées et arrêtées pour pollution. Selon les observateurs, la gravité de la sanction a mis en évidence la détermination des autorités chinoises à régler les problèmes environnementaux.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (août 2017) (72)

    Lire aussi:

    Expert chinois: Pékin a rompu les contacts militaires avec la Corée du Nord
    Pékin s’entend avec Washington pour solutionner le problème nord-coréen
    RPDC, pomme de discorde: Washington imposerait des sanctions contre Pékin
    Corées: Washington fait la sourde oreille aux appels de Pékin et de Moscou
    Moscou et Pékin: bientôt une lutte conjointe contre les fake news?
    Tags:
    jardin, ville, Xi Jinping, Pékin, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik