Lu dans la presse
URL courte
Par
Traduction de la presse russe (août 2017) (72)
1029910
S'abonner

Fin septembre, le Congrès américain devra approuver le projet de loi portant sur l'augmentation du plafond de la dette nationale. Dans le cas contraire, l'économie du pays risque de vivre une véritable catastrophe.

Pour l'instant, les tentatives de compromis n'aboutissent pas. Selon le site d'information Vestifinance.ru.

Le ministère américain des Finances estime que le plafond de la dette publique doit être revu à la hausse d'ici le 29 septembre.

Le Congrès dispose donc de douze jours de travail pour approuver le projet de loi en question.

La direction budgétaire du Congrès américain repousse ce délai à la mi-octobre.

Si les délais étaient dépassés, les conséquences seraient catastrophiques pour le gouvernement fédéral, l'économie américaine et le système financier mondial.

Si le plafond de la dette publique n'était pas augmenté, le gouvernement fédéral ne pourrait plus rembourser la dette qu'il a accumulée. Cela conduirait également à un défaut de paiement sur certaines obligations de dette.

D'après une étude du ministère des Finances américain, un défaut pourrait conduire à l'effondrement des marchés boursiers, à la baisse de la note de crédit des USA, entraîner la hausse des dépenses pour créditer le gouvernement ainsi que la baisse de la confiance en la solvabilité du pays.

La plupart des congressistes sont conscients des éventuelles conséquences que provoquerait un refus d'augmenter le plafond de la dette publique.

La plus grande question en suspens est celle de savoir si les congressistes se prononceront en faveur d'une extension "nette" de la dette.

Cette option est soutenue par l'administration Trump, de nombreux républicains et certains démocrates. Mais elle est désapprouvée par une partie des conservateurs.

Cette extension nette correspond soit à une annulation temporaire du plafond de la dette publique pour une certaine période, soit à la hausse de ce plafond jusqu'à un certain niveau.

Quand ils étaient dans l'opposition, les républicains prônaient régulièrement la réduction des dépenses ou la mise en œuvre d'autres réformes permettant de ralentir l'accumulation de la dette.

L'adoption de la loi nécessite 60 voix au Sénat américain. Cela signifie que si tous les républicains la soutenaient, huit voix de démocrates supplémentaires seraient nécessaires à sa validation. Dans ce cas, le projet de loi serait transmis à la chambre haute.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Dossier:
Traduction de la presse russe (août 2017) (72)

Lire aussi:

«Le pire président»: les internautes réagissent au remerciement de Trump à Poutine
Trump reconnaissant envers Poutine pour le renvoi de diplomates US de Russie
Kiev aurait dépensé 300.000 USD pour promouvoir ses intérêts au Congrès US
Washington risque d'«apprendre à ses dépens la puissance des missiles nord-coréens»
Après la faillite de Lehman, le risque d'un défaut des USA est au plus haut
Tags:
dette publique américaine, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook