Ecoutez Radio Sputnik
    L'ambassade des USA à Cuba

    Cuba: 16 diplomates américains victimes d'«attaques acoustiques»

    © REUTERS / Alexandre Meneghini
    Lu dans la presse
    URL courte
    RT
    «Attaques acoustiques» à Cuba (6)
    17133

    Au moins 16 diplomates de l'ambassade des USA à Cuba ont été victimes d'«incidents» selon la porte-parole du département d’État américain Heather Nauert, dont certains médias précisent qu'il pourrait s'agir d'«attaques acoustiques» provoquant nausées, maux de tête et perte de l'ouïe.

    Pour le moment, les autorités américaines ignorent qui est derrière les attaques contre les diplomates mais soupçonnent le gouvernement cubain.

    La porte-parole n'a pas expliqué les causes des symptômes, précisant seulement qu'une enquête était en cours pour retrouver les responsables.

    Selon les autorités américaines, les incidents auraient commencé en 2016.

    Les Américains soupçonnent les autorités cubaines d'être à l'origine des attaques mais aucune accusation officielle n'a encore suivi: «Je sais que d'autres pays ont déjà été confrontés à un tel comportement du gouvernement cubain par le passé. Mais à l'heure actuelle nous ne pouvons pas désigner de responsable.»

    Auparavant, Heather Nauert avait annoncé que deux diplomates avaient été rapatriés à cause de ces «incidents». Deux diplomates de l'ambassade de Cuba à Washington ont également été priés de quitter le pays à cause de cette situation.

    Les relations entre les USA et Cuba se sont détériorées avec l'arrivée de Donald Trump au pouvoir. Son prédécesseur, Barack Obama, avait entamé en 2014 la normalisation des relations avec cet État insulaire. Il avait notamment l'intention de lever le blocus économique décrété en son temps par l'administration de John Kennedy.

    Barack Obama avait rétabli les relations diplomatiques avec Cuba et levé certaines restrictions. En particulier, il a rétabli la communication aérienne et maritime entre les deux pays. En outre, des facilités avaient été créées pour les Américains souhaitant se rendre à Cuba.

    En arrivant à la Maison blanche, Trump a annoncé le durcissement de la position américaine vis-à-vis de La Havane et l'annulation des démarches de son prédécesseur. En juin, il a annoncé une «nouvelle politique américaine vis-à-vis de Cuba» impliquant des restrictions supplémentaires dans les contacts entre Washington et La Havane. Il a donné l'ordre de rompre l'accord unilatéral conclu par Obama avec Cuba.

    Selon Trump, la politique d'Obama concernant Cuba était erronée. Il a promis de rétablir l'embargo commercial et d'interdire le tourisme américain à Cuba.

    «Ce terrible accord engendre de la violence et de l'instabilité dans la région, avec rien en échange», a noté le président américain.

    L'annulation de l'accord a été motivée par les actions de Cuba visant à déstabiliser la situation au Venezuela, ainsi que les prétendues fournitures d'armes à la Corée du Nord dont Trump accuse Cuba.

    Le président du conseil d'État de Cuba Raul Castro a critiqué la politique du président américain. Il a dit devant l'Assemblée nationale être «prêt à poursuivre le dialogue avec les USA malgré ce changement de ligne».

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    «Attaques acoustiques» à Cuba (6)

    Lire aussi:

    Trump annule la décision de l'administration Obama de normaliser les relations avec Cuba
    La volte-face de Trump sur Cuba, «une part de la politique imprévisible US»
    Un groupe de sénateurs US propose un projet de loi pour lever l'embargo de Cuba
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik