Ecoutez Radio Sputnik
    Explosion nucléaire. Image d'illustration

    Les USA invitent l’Ukraine à ne pas essayer de renouer avec l’arme nucléaire

    CC0 / Pixabay
    Lu dans la presse
    URL courte
    RT
    Traduction de la presse russe (août 2017) (72)
    7101

    Le représentant spécial des USA pour l'Ukraine Kurt Volker estime que «Kiev ne devrait pas tenter de relancer son programme nucléaire».

    D'après lui, l'arme nucléaire «ne serait pas une acquisition positive pour l'Ukraine». Il a appelé à se concentrer sur les systèmes défensifs, pour lesquels a déjà été signé un contrat de plusieurs millions de dollars de livraisons de matériel américain. Le représentant spécial a également souligné que l'Ukraine était «encore loin» d'une adhésion à l'Otan et que le rapprochement avec l'Alliance prendrait «beaucoup de temps».

    «L'abandon du programme nucléaire par l'Ukraine était la bonne décision», a déclaré M. Volker en interview, précisant qu'il ne souhaitait pas la relance de ce processus dans le pays.

    «Si l'Ukraine ne rejoignait pas la liste des États qui ont renoncé à l'arme nucléaire, cela ne serait pas une bonne décision. Je ne pense pas que l'arme nucléaire puisse être un élément positif pour elle», a-t-il déclaré.

    Et de poursuivre: «Le rétablissement de la souveraineté ukrainienne doit passer par les systèmes défensifs du pays. Kiev doit songer à l'avenir des habitants de l'est de l'Ukraine.»

    M. Volker a noté que le chef du Pentagone James Mattis, durant sa visite à Kiev, avait apporté des équipements militaires pour l'armée ukrainienne.

    D'après le représentant américain, Kiev doit faire face aujourd'hui à une multitude de problèmes en matière de sécurité, y compris la position de la Russie sur la Crimée — la péninsule est devenue une région russe après le référendum de 2014 où la grande majorité des habitants a voté pour la réunification de la région avec la Russie.

    M. Mattis a rencontré la semaine dernière le président ukrainien Petro Porochenko. Ils sont convenus d'une fourniture de matériel militaire à l'Ukraine.

    «Nous avons l'intention de renforcer notre coopération. Nous avons approuvé récemment une livraison de matériel pour 175 millions de dollars, y compris des équipements spéciaux qui renforceront la capacité défensive de l'Ukraine», a déclaré James Mattis.

    Ce dernier a noté que les États-Unis étudiaient la possibilité d'envoyer en Ukraine des armes défensives létales. A la veille de la rencontre, la porte-parole du département d'État américain Heather Nauert soulignait que la décision n'avait pas encore été prise.

    Les USA sont prêts à renforcer la coopération stratégique avec Kiev «pour le bien du peuple ukrainien et pour le maintien de la paix et de la stabilité», selon M. Mattis. Il a promis que Washington continuerait d'apporter une aide militaire à l'Ukraine, tout en soulignant qu'on attendait de Kiev une implémentation totale des normes de l'Otan. C'est également ce qu'a déclaré Kurt Volker, qui estime toutefois que l'Ukraine «n'est pas encore prête pour l'adhésion à l'Otan».

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (août 2017) (72)

    Lire aussi:

    L'Ukraine dans l'Otan: ce n'est pas pour demain, selon Washington
    Pur business: «Obama interdisait les livraisons d’armes létales à l’Ukraine, on le fait»
    Washington se penche sur une nouvelle livraison d’armes à Kiev
    Tags:
    nucléaire civil, nucléaire, armes nucléaires, Kurt Volker, Ukraine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik