Ecoutez Radio Sputnik
    Dollars US

    Les compagnies russes attirent à nouveau les investisseurs étrangers

    © AFP 2019 Ernesto Benavides
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    Traduction de la presse russe (septembre 2017) (71)
    2140
    S'abonner

    Les investissements des non-résidents dans les capitaux des compagnies russes ont augmenté de 2,9 milliards de dollars au premier trimestre après trois ans de baisse à cette période de l'année.

    C'est une hausse conséquente quand on sait qu'elles avaient reculé de 1,9 milliard de dollars à cette même période en 2016, selon les statistiques de la Banque centrale de Russie. Selon le quotidien RBC.

    Les investissements dans les capitaux des compagnies russes ont augmenté de 2,9 milliards de dollars au premier trimestre 2017, écrit vendredi le quotidien RBC. La Chine est le pays qui a le plus contribué à cette hausse. Le montant des grands investissements (plus de 100 millions de dollars) chinois en Russie a doublé en glissement annuel. De nombreuses grandes transactions avec un investissement direct ont été signées avec la Chine en début d'année, la plupart portant sur les matières premières — par exemple, on peut citer l'achat d'une part de 20% de Verkhnetchonskneftegaz, une filiale de Rosneft, par la compagnie Beijing Entreprises pour 1,08 milliard de dollars. Sans oublier d'autres secteurs: la compagnie chinoise Silk Road Fund a acheté 10% de Siboura pour 1,15 milliard de dollars.

    Parmi d'autres grandes transactions avec la participation d'étrangers au premier trimestre, on peut noter les émissions de capital additionnel d'AvtoVAZ (pour 1,6 milliard de dollars, achat par Rostec et Renault-Nissan), de FosArgo (252 millions de dollars) ou encore de l'entreprise sidérurgique TMK (176 millions de dollars), rapporte Thomson Reuters.

    Toutefois, le bilan du premier trimestre n'est pas si réjouissant si on exclut les investissements des pays traditionnellement considérés comme des offshores. En effet, une grande contribution à la dynamique positive en janvier-mars a été apportée par les Bahamas, les Bermudes, les îles Vierges britanniques et Chypre — leur part totale dans les investissements dans le capital des compagnies russes représente près de 75% (sans cela, les investissements étrangers dans le capital s'élèveraient à seulement 742 millions de dollars au lieu de 2,9 milliards). La professeure de l'université de Londres Anastasia Nesveïtalova pense qu'une grande partie des investissements étrangers depuis les paradis fiscaux en Russie est de l'argent d'origine russe, un capital des bénéficiaires russes transitant par les juridictions offshores.

    Dans l'ensemble, les investissements dans le capital de base en Russie ont augmenté de 2,3% au premier trimestre en glissement annuel, ce qui est un signal positif après trois ans de baisse (données de l'agence fédérale des statistiques Rosstat). Sachant qu'au deuxième trimestre, cette hausse était encore plus élevée (6,3%). Toutefois, d'après la Banque centrale, cette tendance était liée à des facteurs temporels spécifiques, notamment le passage de grandes commandes auprès des entreprises russes et les investissements dans les grands projets d'infrastructure (le pont du détroit de Kertch et le gazoduc Sila Sibiri). Le ministère russe du Développement économique a doublé ses prévisions de hausse des investissements en 2017 jusqu'à +4,1%. Selon le ministère, leur augmentation s'élèvera à 5,7% d'ici 2020 dans le scénario de base (qui sert à calculer le budget).

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (septembre 2017) (71)
    Tags:
    entreprise, dollar US, investisseurs, AvtoVAZ, Rosneft, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik