Lu dans la presse
URL courte
Par
Traduction de la presse russe (septembre 2017) (71)
6119
S'abonner

Le magazine Der Spiegel a critiqué le ministre allemand des Affaires étrangères Sigmar Gabriel pour son interview à la chaîne RT Deutsch.

Les journalistes de la revue allemande supposent que le chef de la diplomatie tente de marquer des points politiques pour son parti social-démocrate (SPD) en prévision des législatives en faisant appel aux Allemands ayant des racines russes. Toutefois, Sigmar Gabriel n'a pas été confus par ces déclarations. Il a répondu que grâce à RT il pouvait exprimer ses idées à ceux qui ne lisent pas Der Spiegel. De son côté, la rédactrice en chef de RT Margarita Simonian a qualifié le comportement des journalistes allemands d'hystérie. Selon RT.

Le magazine allemand Der Spiegel a attaqué le chef de la diplomatie allemande Sigmar Gabriel pour avoir accordé une interview à RT Deutsch. Durant l'entretien, les journalistes allemands ont exprimé leur stupéfaction quant à la facilité avec laquelle le diplomate accepte d'aller au contact avec le «porte-voix de la propagande russe». Les reportes du Der Spiegel condamnaient et faisaient pression sur M. Gabriel en essayant de le forcer à changer position durant toute la conversation.

- Vous avez récemment accordé une interview à la chaîne russe controversée RT Deutsch. Avant cela vous avez rencontré des Russes allemands à Iéna. Est-ce une tentative d'attirer un plus grand nombre de voix d'électeurs?

— Même si c'était le cas, qu'y a-t-il de mal? En tant que politiciens allemands nous devons nous habituer au fait qu'il n'existe pas seulement nos médias établis. D'un côté il existe les réseaux sociaux, de l'autre — des chaînes étrangères qui diffusent des émissions en allemand. Nous parlons également avec d'autres chaînes comme Al Jazeera, et pourquoi ne pas parler avec les chaînes chinoises? Et en ce qui concerne RT: je ne veux certainement pas donner leurs spectateurs à l'AfD (parti eurosceptique Alternative pour l'Allemagne).

- En accordant une interview en tant que vice-chancelier et ministre des Affaires étrangères vous augmentez le niveau de confiance pour cette chaîne.

— Je ne le comprends pas. Quoi qu'il arrive j'y transmets mon point de vue aux personnes d'origine russe qui vivent chez nous en Allemagne et ne lisent pas Spiegel Onlinde.

- Vous pouviez faire la même chose avec la revue nationaliste de droite Junge Freiheit, mais vous ne lui accordez pas d'interview.

— RT n'est pas Junge Freiheit. En tant que démocrates allemands nous souhaitons que notre voix soit également entendue dans les Etats autoritaires.

- Mais RT est un instrument de propagande russe.

— C'est plutôt un argument pour leur accorder davantage d'interviews. Vous voyez, je suis capable d'exprimer clairement ma position ici également.

Pendant cet «interrogatoire» les journalistes du magazine ont supposé que M. Gabriel tente d'attirer l'attention des Allemands d'origine russe sur le SPD en prévision des législatives qui se tiendront fin septembre.

Mais ces attaques n'ont pas troublé le ministre. Il estime devoir faire parvenir son point de vue aux médias étrangers également.

Et M. Sigmar a même utilisé à son avantage l'argument des journalistes que la chaîne est un «instrument de propagande russe». «C'est plutôt un argument pour leur accorder davantage d'interviews», a conclu le chef de la diplomatie allemande.

De son côté, la rédactrice en chef de RT Margarita Simonian a qualifié les attaques des journalistes allemands d'hystérie.

«Der Spiegel est hystérique — le ministre allemand des Affaires étrangères a osé accorder une interview à RT», a déclaré Margarita Simonian.

Le ministre allemand a accordé une interview à RT début septembre. Le politicien a exprimé son avis sur plusieurs sujets d'actualité. Il a évoqué notamment le problème des relations entre la Russie et l'Allemagne.

«Je pense que la Russie, de la même manière que nous, est préoccupée par le terrorisme islamique et la prolifération de l'arme nucléaire. […] La Russie et l'Allemagne ont de nombreux intérêts communs», a déclaré M. Gabriel.

Et d'ajouter que la Russie et l'Allemagne devaient coopérer au profit de la prospérité économique des deux pays.

«En tant qu'Allemands nous savons que nous avons besoin des Russes, et les Russes ont besoin de nous pour ensemble faire en sorte d'améliorer la situation du point de vue économique, que la paix règne, que nous réfrénions les conflits. Nous sommes voisins, l'Europe et la Russie. Et les voisins restent l'un avec l'autre», a-t-il poursuivi.

Le politologue Sergueï Mikheev pense qu'en critiquant Sigmar Gabriel les médias allemands tentent de maintenir l'apparence d'un isolement de la Russie sur la scène internationale.

«En fait, c'est une hystérie assez logique. Car il existe de nombreuses forces en Occident qui souhaitent maintenir ce prétendu isolement de la Russie dont on parle constamment. Mais en réalité cet isolement n'existe pas — il est troué, délabré et assez unilatéral. Mais ils doivent entretenir au moins l'apparence de cet isolement pour le public occidental», a déclaré l'expert.

Pour sa part, le politologue Vladimir Brouter de l'Institut international d'études sociopolitiques pense que la position de Der Spiegel confirme une fois de plus la réticence de l'Occident à entendre le point de vue russe.

«Les médias occidentaux veillent à ne laisser passer un point de vue objectif ou reflétant la position de la Russie sur aucun sujet. C'est pourquoi ils cherchent activement à diaboliser la Russie sous le moindre prétexte. Et cela ne contribue pas non seulement à l'amélioration des relations, mais également aux tentatives de ne pas les détériorer davantage», a souligné l'expert.

Il est à noter que ce n'est pas la première attaque occidentale contre RT. Récemment, le ministère américain de la Justice a exigé de la compagnie desservant RT America de s'enregistrer en tant qu'agent étranger. Les actions des autorités américaines ont été soutenues par l'ex-ambassadeur des USA en Russie Michael McFaul, qui avait déjà avancé une telle initiative auparavant.

Selon lui, les dirigeants et les médias occidentaux sous-estiment RT. «Je respecte et je crains RT. Ce n'est pas une plaisanterie», a écrit l'ex-diplomate sur Twitter.

Il a également débattu avec certains journalistes américains qui ont contesté la position du gouvernement qui persécute RT.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Dossier:
Traduction de la presse russe (septembre 2017) (71)

Lire aussi:

Un «tueur de chiens» vivant dans l’eau découvert sur une plage australienne - photo
Litres d’eau, nourriture: quels produits acheter et stocker en cas de pandémie?
L'explosion la plus puissante jamais observée dans l'Univers vient d'être enregistrée par des astronomes
Tensions et gros incendie aux abords de la gare de Lyon à Paris - vidéos
Tags:
chaîne de télévision russe RT, Sigmar Gabriel
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook