Ecoutez Radio Sputnik
    Yalta, le Crimée

    Des députés allemands attendus en Crimée pour le 4e Forum économique de Yalta

    © Sputnik. Sergei Malgavko
    Lu dans la presse
    URL courte
    Izvestia
    Traduction de la presse russe (septembre 2017) (71)
    4481171

    Des députés allemands et autrichiens se rendront en Crimée au printemps 2018. Il s'agira de la première visite de parlementaires du Bundestag sur la péninsule depuis la réunification de cette dernière avec la Russie en 2014.

    La délégation conjointe participera au Forum économique international de Yalta, et ses membres ont déjà demandé aux organisateurs de leur accorder le statut d'invités d'honneur, écrit mercredi 20 septembre le quotidien Izvestia. Le point sur le sujet avec le coprésident de l'organisation Delovaya Rossiya Andreï Nazarov, président de la direction du fonds du Forum économique international de Yalta.

    Cette année, le comité d'organisation du Forum économique international de Yalta a reçu la requête d'attribuer le statut d'invités d'honneur aux membres de la délégation de politiciens et représentants d'affaires allemands et autrichiens.

    «L'Allemagne et l'Autriche ne sont pas seulement unies par la langue, l'histoire et des valeurs similaires, mais également par leur proximité économique avec la Russie. Ce statut spécial d'invités d'honneur permettra d'obtenir un quota plus large pour participer au forum, des sections thématiques spéciales seront consacrées aux questions culturelles et d'affaires, explique Andreï Nazarov. Nous attendons 50 représentants allemands et autrichiens, des politiciens, des hommes d'affaires et des personnalités publiques éminents. Des députés du Bundestag participeront pour la première fois au Forum économique international de Yalta.»

    La décision définitive concernant l'octroi du statut d'invités d'honneur aux visiteurs d'Allemagne et d'Autriche au 4e Forum de Yalta, du 19 au 21 avril 2018, sera prise par le comité d'organisation dans les jours à venir.

    «Nous nous rendrons en Crimée malgré les sanctions et la pression politique. Après tout, c'est un signe important de réconciliation et de coopération entre la Russie et l'Occident. Mes amis qui s'y sont rendus ces dernières années sont revenus avec des impressions complètement positives et de nouvelles solutions pour développer l'économie et la coopération interrégionale, déclare un député allemand qui a souhaité garder l'anonymat à l'approche des législatives allemandes. Aujourd'hui, il faut reconnaître que la Crimée fait partie intégrante de la Russie et que la plupart des Allemands s'opposent aux sanctions russes. Il faut mettre un terme à la politique de confrontation pour laisser place à la coopération.»

    Le député autrichien Hans-Jörg Jenewein (Parti de la liberté d'Autriche), qui s'est déjà rendu en Crimée cette année, pense que l'amélioration des relations avec la Russie et la levée des sanctions antirusses sont dans l'intérêt de Vienne.

    «Selon une étude de l'Institut autrichien d'études économiques, les sanctions antirusses ont déjà coûté près de 7.000 emplois à notre pays. En comparaison avec 2013, les exportations vers la Russie ont été pratiquement divisées par deux — on note une baisse de 46%. Sachant que les principaux produits d'exportation des compagnies autrichiennes en Russie sont les voitures et les équipements, les produits pharmaceutiques et les pièces de fer et d'acier. C'est pourquoi une plateforme comme le Forum de Yalta est très sollicitée pour amorcer une reprise dans la coopération russo-autrichienne», déclare Hans-Jörg Jenewein.

    Les organisateurs s'attendent à ce que le forum s'accompagne à nouveau de déclarations hostiles et de menaces de Kiev. Cette année, le «Parquet criméen» ukrainien a ouvert plusieurs affaires pénales contre les étrangers ayant assisté au 3e Forum de Yalta. Kiev a également adressé une note de protestation au Ministère russe des Affaires étrangères concernant cet événement.

    «Si le pouvoir en Ukraine ne change pas avant le forum, nous entendrons une nouvelle fois des cris hystériques sur l'inadmissibilité de cet événement. Mais nous y sommes habitués. Cependant, plus ils répètent que quelque chose d'horrible se passe en Crimée, plus nombreuses sont les personnes qui veulent venir pour voir la situation de leurs propres yeux. Cette année, nous attendons encore plus de participants aussi bien russes qu'étrangers», a déclaré Gueorgui Mouradov, représentant permanent de la République de Crimée auprès du président russe.

    Il explique également que le Forum de Yalta lancera un nouveau format l'an prochain: le «Forum des amis de la Crimée», une plateforme politique et publique complémentaire à l'événement de Yalta. Le forum sera supervisé par l'Association des amis de la Crimée et sera organisé au début du mois de novembre. L'association inclura des dizaines de politiciens et personnalités publiques étrangers. L'objectif de la nouvelle structure sera de promouvoir une image positive de la péninsule.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (septembre 2017) (71)

    Lire aussi:

    Président de la Crimée: le Forum économique de Yalta brise le blocus médiatique de l’Ouest
    Une région italienne veut établir des communications maritimes avec la Crimée
    Un homme politique autrichien demandera à Poutine de créer un forum annuel à Sotchi
    Tags:
    délégation, députés, Yalta, Crimée, Autriche, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik