Lu dans la presse
URL courte
Par
Traduction de la presse russe (septembre 2017) (71)
10691
S'abonner

Depuis plus de six ans, la crise syrienne est au centre de l'attention de l'Assemblée générale des Nations unies. Une réunion ministérielle spéciale a été organisée jeudi soir à l'initiative de l'UE pour évoquer la situation dans ce pays, ainsi que son avenir.

En prévision de cette réunion le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov s'est entretenu avec son homologue américain Rex Tillerson avec une attention particulière accordée à la Syrie. Selon le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

«Évidemment, nous avons réaffirmé notre approche selon laquelle malgré toute la réalité de la présence de la coalition américaine en Syrie, il n'en reste pas moins qu'elle n'y a pas été invitée, a-t-il déclaré. Nous voyons que c'est un fait réel, et que cela peut être utilisé pour la lutte contre le terrorisme parallèlement aux actions de l'armée syrienne soutenue par l'aviation russe, qui a été officiellement invitée par le gouvernement légitime.»

Par ailleurs, les États-Unis ont confirmé mercredi que les forces syriennes soutenues par la Russie avaient franchi l'Euphrate à Deir ez-Zor pour tenter de reprendre le contrôle de la ville. Cette opération pourrait déboucher sur un affrontement direct, dans l'est de la ville, avec les combattants des Forces démocratiques syriennes (FDS) soutenues par les USA.

«L'annonce des succès de l'armée syrienne pourrait constituer un élément de tension supplémentaire dans l'atmosphère de la session, a déclaré une source de la délégation russe. Les USA sont déjà extrêmement inquiets des frappes de l'aviation russe contre les prétendues forces d'opposition en Syrie, considérées comme modérées par les USA. L'objectif de Moscou consiste à convaincre la coalition internationale menée par les USA, que personne n'a invitée en Syrie, et l'opposition qu'ils soutiennent de ne pas faire barrage aux actions de l'armée gouvernementale syrienne pour la lutte contre les terroristes.»

Dans une récente interview Sergueï Lavrov a rappelé: «Nous souhaitons rétablir la paix en Syrie, nous nous en occupons activement aussi bien en matière de lutte contre le terrorisme que de création des conditions pour régler les problèmes humanitaires, de réconciliation, d'établissement d'un dialogue national entre le gouvernement et l'opposition, pour aboutir au final à un règlement politique reflétant les intérêts et les attentes de tous les Syriens.»

La vision russe du processus de paix en Syrie a occupé une place importante dans l'allocution du ministre russe à l'Assemblée générale des Nations unies hier à New York.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Dossier:
Traduction de la presse russe (septembre 2017) (71)

Lire aussi:

Un important incendie suivi de déflagrations dans le centre de Moscou - vidéos
L'Armée nationale libyenne d'Haftar proclame zone militaire la frontière entre la Libye et l'Algérie
Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
«On aurait dit une guerre civile»: des fêtards en Bretagne reviennent sur la nuit d’affrontements avec la gendarmerie
Tags:
armée, ONU, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook