Ecoutez Radio Sputnik
    Le représentant de la Russie au sein du Groupe de contact pour l'Ukraine Boris Gryzlov

    Blocus du Donbass: «Kiev se tire une balle dans le pied»

    © Sputnik . Maxim Blinov
    Lu dans la presse
    URL courte
    Izvestia
    Traduction de la presse russe (septembre 2017) (71)
    5331

    Le représentant de la Russie au sein du Groupe de contact pour l'Ukraine Boris Gryzlov évoque dans cette interview ce qui entrave le processus de Minsk.

    Il parle du statut particulier des républiques autoproclamées de Donetsk et de Lougansk, ainsi que de la nécessité d'adopter une nouvelle loi ukrainienne sur l'autonomie locale, écrit lundi 25 septembre le quotidien Izvestia.

    - Monsieur Gryzlov, cela fait plus de 18 mois que vous êtes à la tête de la délégation russe aux négociations de Minsk. Est-ce que la situation change dans le Donbass?

    — Bien sûr, elle change, mais pas aussi vite que nous le voudrions. Le nombre de violations du cessez-le-feu diminue tout de même. Et le nombre total d'incidents avec l'usage d'armes pendant l'été 2017 était largement inférieur par rapport à la même période en 2015 et 2016. C'est le constat de la Mission spéciale d'observation (MSO) de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). Chaque jour, des milliers de personnes traversent la ligne de démarcation par les postes de contrôle dans les deux sens.

    - Il y a trois ans, le parlement ukrainien a adopté la loi 5081 sur l'ordre particulier de l'autonomie locale dans certaines zones des régions de Donetsk et de Lougansk. Quel est son rapport avec le «statut particulier»?

    — C'est directement lié. Mais cette loi expire mi-octobre. Et c'est très inquiétant. Autrement dit, il faut aujourd'hui une nouvelle loi qui règle réellement les problèmes politiques. J'espère que le parlement aura le temps de l'adopter avant l'expiration de la loi actuelle.

    - Pourquoi le Donbass a-t-il besoin d'un statut particulier?

    — Votre question est rhétorique. Il est parfaitement évident que la population du Donbass a réellement besoin de garanties contre les répressions et les arrestations; des garanties de sécurité, des droits linguistiques et culturels, des droits à l'autonomie; de possibilités d'entretenir des liens économiques et humains avec la Russie.

    L'Ukraine a créé plusieurs obstacles à l'entrée de citoyens russes dans le pays. Le parlement ukrainien a récemment signé une loi sur l'éducation qui prive les jeunes citoyens du pays du droit de recevoir une éducation dans leur langue natale, différente de l'ukrainien. On nomme des avenues Choukhevitch, des rues Bandera… Comment doivent réagir les habitants du Donbass? Au centre de l'Europe est apparu un État qui nie le bilan de la Seconde Guerre mondiale: on peut comprendre ceux qui refusent de vivre selon les règles d'un tel État.

    - L'un des points des Accords de Minsk impliquait le rétablissement à part entière des liens socioéconomiques entre certaines régions du Donbass et l'Ukraine.

    — Force est de constater la dégradation totale de la situation par rapport à celle que nous connaissions au moment de la signature des Accords de Minsk le 12 février 2015. Je rappelle que le rétablissement des liens économiques supposent non seulement les livraisons réciproques de marchandises, mais également la reprise des prestations sociales comme la retraite et d'autres allocations, ou encore la reprise du fonctionnement du système bancaire du pays sur le territoire de certaines zones dans les régions de Donetsk et de Lougansk. Au lieu de cela nous assistons à un blocus absurde du Donbass par Kiev, avec un préjudice pour le propre budget de l'Ukraine résultant sur une chute du PIB jusqu'à 1%. Les autorités ukrainiennes se tirent une balle dans le pied!

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (septembre 2017) (71)

    Lire aussi:

    Bill Clinton en robe bleue et pas que… Des trouvailles extravagantes dans une résidence d’Epstein – images
    Un énorme requin blanc filmé à quelques centimètres d’une cage de plongeurs – vidéo
    Un «souvenir» de vacances illégal pourrait coûter leur liberté à deux Français
    Tags:
    OSCE, Boris Gryzlov, Lougansk, Donbass, Donetsk, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik