Lu dans la presse
URL courte
Par
Traduction de la presse russe (septembre 2017) (71)
161
S'abonner

Dès l'année prochaine, la Chine pourrait modifier ses règles concernant les constructeurs automobiles étrangers. Pour la première fois depuis 20 ans, les constructeurs étrangers de voitures électriques seraient autorisés à installer leurs usines dans le pays sans avoir créer de coentreprises avec des producteurs chinois.

Le ministère chinois du Commerce étudie la possibilité d'assouplir les règles d'accès des constructeurs automobiles au marché national. Depuis les années 1990, les règles en vigueur dans le pays obligent tous les constructeurs automobiles étrangers à créer des coentreprises avec des compagnies chinoises pour lancer leur production en Chine. Cependant, en août, le Conseil d'État de Chine a émis un décret appelant les autorités compétentes à accorder aux compagnies étrangères un large accès au marché — fabricants de voitures électriques y compris. Selon  le quotidien Kommersant.

La restriction, en vigueur depuis une vingtaine d'années, pourrait être levée dès l'année prochaine, affirment des sources de l'agence de presse Bloomberg. Cette nouvelle règle ne s'appliquera pas sur tout le territoire du pays, mais uniquement sur les zones économiques spéciales. Cet éventuel assouplissement est indéniablement une excellente idée pour les constructeurs automobiles qui fabriquent des voitures électriques. Tesla sera le plus grand gagnant de cet éventuel changement de la politique industrielle en Chine. La compagnie d'Elon Musk avait fait part encore en juin de sa volonté de construire une usine près de Shanghai.

«Tesla étudie avec les autorités de Shanghai la possibilité d'y construire une usine pour alimenter le marché chinois, indiquait le communiqué de la compagnie à l'époque. Nous pourrons évoquer plus en détail nos plans de mise en place une production en Chine d'ici la fin de l'année.»

La Chine est un marché crucial pour Tesla. En 2016, les ventes du constructeur américain ont plus que triplé avec une part de 14% des recettes totales de la compagnie. En outre, les autorités chinoises ont récemment annoncé vouloir interdire les ventes de voitures diesel et à essence, ce qui signifie que le marché des voitures électriques n'y fera que grandir.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Dossier:
Traduction de la presse russe (septembre 2017) (71)

Lire aussi:

Un important incendie suivi de déflagrations dans le centre de Moscou - vidéos
L'Armée nationale libyenne d'Haftar proclame zone militaire la frontière entre la Libye et l'Algérie
Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
«On aurait dit une guerre civile»: des fêtards en Bretagne reviennent sur la nuit d’affrontements avec la gendarmerie
Tags:
automobile, véhicules électriques, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook