Ecoutez Radio Sputnik
    Catalogne

    Pourquoi la Catalogne repousse la proclamation d'indépendance

    © AFP 2017 Jorge Guerrero
    Lu dans la presse
    URL courte
    Vzgliad
    La Catalogne après le référendum d’autodétermination (58)
    4511

    Le dirigeant catalan Carles Puigdemont a déclaré que la région deviendrait indépendante… mais plus tard, et que pour le moment il fallait entamer le dialogue avec le centre et l'UE.

    De cette manière, soit les séparatistes invitent les Espagnols à leur proposer de l'argent, soit ils ont décidé de jouer devant Bruxelles le rôle de la victime innocente. Mais Madrid est déjà très en colère. Selon la revue en ligne Vzgliad.

    Mardi soir, le leader catalan Carles Puigdemont a prononcé un discours que certains attendaient comme la proclamation d'indépendance de la région. L'homme politique a effectivement fait le bilan du référendum retentissant, tout en appelant à repousser l'indépendance de quelques semaines, «le temps de commencer le dialogue avec Madrid pour trouver une décision de concert».

    «Nous suggérons au parlement de suspendre les effets de la déclaration d'indépendance pour que durant les prochaines semaines nous puissions entreprendre un dialogue permettant d'aboutir aux négociations convenues», a déclaré Carles Puigdemont.

    Peu de temps avant ce discours, les médias du pays dévoilaient que la police espagnole était prête à arrêter Puigdemont en cas de proclamation unilatérale de l'indépendance. Madrid a envoyé en Catalogne des unités de police au cas où la police catalane tenterait d'empêcher l'arrestation de l'homme politique.

    Ce dernier a expliqué que le report de la sortie du royaume faciliterait les négociations avec le gouvernement espagnol et l'UE, mais que l'objectif final de Barcelone ne changeait pas.

    Le chef de l'autonomie a souligné que des millions de ses compatriotes voyaient en l'indépendance l'unique moyen de préserver leur autonomie. Il a également assuré qu'il ne doutait pas de son peuple qui souhaite toujours prendre son indépendance de l'Espagne.

    Ekaterina Tcherkassova, chercheuse à l'Institut d'économie mondiale et de relations internationales de Moscou (IMEMO), pense que Carles Puigdemont souhaite aller jusqu'au bout, c'est pourquoi son récent discours n'est rien d'autre qu'un report de la proclamation de la souveraineté.

    L'experte est convaincue que Madrid doit immédiatement profiter de l'occasion pour entamer des négociations à part entière sur tous les problèmes accumulés. Toutefois, l'experte pense que les pourparlers ne mèneront pas à une sortie du royaume mais seulement à une plus large autonomie.

    Dans le même temps, Madrid n'a encore exprimé aucune disposition aux négociations. Le quotidien El Pais se référant à ses sources écrit que le gouvernement espagnol a perçu le discours de Puigdemont comme s'il avait proclamé l'indépendance de Madrid mais avait gelé l'entrée en vigueur de la décision. Selon les sources du journal, c'est «inadmissible».

    C'est pourquoi, assurent-elles, Madrid «a tout préparé» pour réagir à la déclaration de Puigdemont «aussi bien au niveau politique que juridique».

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    La Catalogne après le référendum d’autodétermination (58)

    Lire aussi:

    Le leader catalan propose une rencontre au Premier ministre espagnol
    Madrid envisage de suspendre l’autonomie de la Catalogne samedi
    Madrid tente d'étouffer la «rébellion» de Barcelone
    Tags:
    indépendance, Catalogne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik